Xavi a “hâte de rentrer à la maison” tandis que le Barça négocie avec Al-Sadd

L’entraîneur espagnol du club qatari d’Al-Saad, Xavi, répond aux questions des journalistes, après le match de la Qatar Stars League contre Al-Duhail, le 3 novembre 2021 à Doha
/ © 2021 AFP

L’ancienne idole du Barça Xavi, désormais entraîneur du club qatari d’Al-Sadd et pressenti à la tête de l’équipe catalane, a déclaré mercredi “avoir hâte de rentrer à la maison”, alors que ses dirigeants avaient affirmé plus tôt souhaiter le conserver.

“J’ai hâte de rentrer à la maison, comme vous pouvez l’imaginer, mais c’est une question de respect. J’ai un contrat, et les deux clubs doivent se mettre d’accord”, a expliqué l’ancien milieu de terrain des Blaugrana, une semaine après le limogeage du coach néerlandais Ronald Koeman.

“Je suis très positif, je suis comme ça, j’ai été très clair à propos de ce que je veux. Je pense que c’est une question d’heures, peut-être de jours”, a-t-il poursuivi alors qu’il s’exprimait après la rencontre entre son club et Al-Duhail (3-3).

Le président du club qatari Al-Sadd Turki al-Ali avait affirmé plus tôt mercredi que le club tenait à son entraîneur espagnol Xavi Hernandez, alors qu’une délégation du Barça entamait une visite dans la capitale qatarie Doha pour tenter une opération de séduction.

La délégation a atterri mercredi soir, comprenant notamment le député adjoint Rafa Yuste et le directeur du football Mateu Alemany.

Xavi Hernandez est à cette heure sous contrat avec Al Sadd, avec qui il a signé en mai une prolongation de deux ans, jusqu’en 2023.

“Les deux clubs discutent et il faut que ce soit résolu”, a ajouté le champion du monde 2010, évoquant une “petite clause de libération” dans son contrat avec Al-Sadd, estimée à 5,8 M EUR.

“La position du club est claire depuis le début: nous tenons à garder notre entraîneur Xavi et nous ne pouvons pas nous en passer à ce moment délicat de la saison”, avait pourtant affirmé Turki al-Ali, selon un tweet du club publié alors que la délégation espagnole assistait au match.

Le club avait néanmoins souhaité la bienvenue à la délégation du Barça, disant “apprécier et respecter cela”.

De son côté, Rafa Yuste a tenu à assurer les journalistes présents au match que l’absence du président Joan Laporta n’avait pas froissé le club qatari, ajoutant que les relations entre les deux clubs étaient “très bonnes’.

Les dirigeants des deux clubs tiendront une réunion après le match de mercredi soir, qu’ils poursuivront le lendemain matin, a-t-il ajouté.