Vertonghen a souffert des séquelles d’une commotion cérébrale pendant neuf mois

Jan Vertonghen, évacué lors d’un match de Tottenham contre l’Ajax en demi-finale de la Ligue des champions, le 30 avril 2019 à Londres
/ © 2020 AFP

L’ancien défenseur de Tottenham Jan Vertonghen a souffert pendant neuf mois des séquelles d’une commotion cérébrale subie lors de la demi-finale de Ligue des champions contre l’Ajax Amsterdam en 2019.

“Beaucoup de gens ne savent pas que j’ai beaucoup souffert de ce choc: des vertiges, des migraines”, a expliqué Vertonghen, qui joue désormais au Benfica, au média belge Sporza.

Pendant ce match, Vertonghen avait été touché tenté dans un choc aérien avec son coéquipier Toby Alderweireld et le gardien de l’Ajax Andre Onana. Il avait tenté de reprendre le jeu mais avait vite eu besoin d’aide pour quitter le terrain. Il avait vomi sur la pelouse.

L’international belge avait quand même participé au match retour à Amsterdam une semaine plus tard, où Tottenham s’était qualifié pour sa première finale de Ligue des champions.

“C’est la première fois que j’en parle. Je n’aurais pas dû continuer à jouer, ça m’a affecté pendant neuf mois en tout et c’est pour ça que je pouvais pas apporter tout ce que je voulais sur le terrain”, a-t-il déploré.

Vertonghen a ensuite connu un déclin lors de la dernière année de son contrat à Tottenham, alors que José Mourinho avait remplacé Mauricio Pochettino sur le banc.

“Il me restait un an de contrat, donc je devais jouer, mais quand je jouais, j’étais mauvais. Peu de gens savaient cela, c’était mon propre choix, je ne blâme personne”, a-t-il poursuivi.

Il a ajouté qu’il n’avait pas pu complètement récupérer jusqu’à l’arrêt forcé des compétitions à cause du coronavirus début 2020. “A chaque fois il y avait un nouveau choc. Après, le confinement est arrivé et j’ai pu me reposer pendant deux mois. Ça été beaucoup mieux après”, a expliqué le défenseur, âgé de 33 ans.

Les dirigeants du board de l’IFAB (International Football Association Board), qui fixent les lois du jeu, vont débattre de la mise en place de remplacements pour cause de commotion.