L’attaquant du PSG Neymar, contre Montpellier, le 1er fĂ©vrier 2020 au Parc des Princes
/ © 2020 AFP

Neymar sera-t-il rĂ©tabli pour le 8e de finale aller de Ligue des champions du PSG ? “Je ne peux pas dire Ă  100 % qu’il va pouvoir jouer contre Dortmund” mardi, a admis Thomas Tuchel après la victoire contre Dijon (6-1), dĂ©crochĂ©e mercredi sans sa superstar.

Le N.10 brĂ©silien, absent lors des deux derniers matches du PSG en raison d’une blessure aux cĂ´tes survenue il y a une dizaine de jours contre Montpellier, a Ă©tĂ© laissĂ© au repos pour le quart de finale de Coupe de France Ă  Dijon.

Va-t-il pouvoir jouer Ă  Amiens, samedi en championnat, le dernier match avant Dortmund ? “Je ne sais pas, on va discuter et dĂ©cider vendredi, le plus tard possible. On ne peut pas risquer sa santĂ©”, a dĂ©clarĂ© Tuchel, très prĂ©cautionneux avec sa star “car le risque Ă©tait trop grand” de l’emmener en Bourgogne “mĂŞme s’il va diminuer chaque jour”.

La saison dernière, Neymar, transfĂ©rĂ© au PSG contre une somme record de 222 millions d’euros Ă  l’Ă©tĂ© 2017, n’avait pas pu jouer les 8es de finale de Ligue des champions avec Paris en raison d’une grave blessure au pied droit.

Si les cadres Thiago Silva et Juan Bernat, absents ces dernières semaines, ont fait leur retour sur le terrain à Dijon, quid de la reprise à venir de Marquinhos, touché aux ischio-jambiers depuis fin janvier ?

“C’est un peu diffĂ©rent (de Neymar). Il Ă©tait possible qu’il joue aujourd’hui 30 minutes mais on a prĂ©fĂ©rĂ© le mettre Ă  l’entraĂ®nement individuel avec beaucoup d’intensitĂ©. Il pourra commencer contre Amiens”, a annoncĂ© l’entraĂ®neur parisien.

Victimes “d’un coup” sans gravitĂ© contre Lyon (4-2) dimanche dernier, Presnel Kimpembe et Marco Verratti ont Ă©galement Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©s du dĂ©placement Ă  Dijon, tout comme Idrissa Gueye.

“Pour Presnel, c’est plus grave que Marco et Gana (Gueye). En thĂ©orie, c’est possible qu’il aille Ă  Dortmund sans avoir jouĂ© Ă  Amiens”, a espĂ©rĂ© Tuchel.

“On ne va pas prendre de risques contre Amiens, c’est clair. On va avoir une Ă©quipe forte, mais si on a de petits doutes, on ne va pas en prendre”, a-t-il ajoutĂ©.

Le PSG, qui a fait de la Ligue des champions son objectif suprême depuis son rachat par le fonds qatari QSI en 2011, reste sur trois éliminations consécutives au stade des 8e de finale de C1.