Trophée des champions: la rédemption du Lillois Xeka

Le Lillois Xeka célèbre son but contre Paris lors du Trophée des Champions à Tel Aviv, le 1,er août 2021
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Deux semaines après avoir eu une altercation avec son coéquipier et compatriote Tiago Djalo lors d’un match amical, le milieu portugais de Lille Xeka s’est racheté en offrant la victoire (1-0) au Losc lors du Trophée des champions face au Paris SG, dimanche à Tel-Aviv (Israël).

Servi par Burak Yilmaz à l’extérieur de la surface, l’ancien Dijonnais a décoché, sans élan, une frappe croisée limpide qui a surpris Keylor Navas et donné l’avantage aux Dogues juste avant la mi-temps (45e).

Ironie du sort, c’est Djalo qui s’est précipité en premier pour le féliciter en le prenant par le cou près du poteau de corner !

Les deux hommes avaient pourtant failli en venir aux mains juste après que l’arbitre eut sifflé la mi-temps lors de la rencontre de préparation sur la pelouse de Courtrai (1-1) le 17 juillet dernier…

Il avait fallu l’intervention de leur coéquipier Reinildo pour séparer les deux joueurs qui étaient déjà front contre front. Cette altercation n’était pas passée inaperçue puisque l’arbitre belge de la rencontre avait sorti un carton rouge pour chaque joueur, malgré le caractère amical de la confrontation.

Xeka et Djalo vont d’ailleurs manquer la reprise de la Ligue 1 puisque la commission de discipline de la Fédération française de football leur a infligé respectivement un et deux matches de suspension.

“Je ne sais pas ce qui s’est passé, je sais juste qu’il y a eu une altercation. On va s’expliquer à tête reposée et régler ça en interne”, avait déclaré le nouvel entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec à l’issue du match à Courtrai.

“L’histoire a été réglée”

Peu après l’incident, Xeka avait présenté ses excuses sur les réseaux sociaux: “Je m’excuse auprès des supporters et du club pour cette situation. Tous les gens qui me connaissent savent bien que je ne suis pas du tout agressif. Je peux avoir une personnalité forte mais j’ai toujours de bonnes intentions”, avait-il déclaré, disant avoir simplement voulu se “défendre”.

Dans un entretien au quotidien L’Equipe, Gourvennec avait affirmé il y a quelques jours que l’incident était clos: “Ce sont des choses peu communes. L’histoire a été réglée. Le président (Olivier Létang, ndlr) a reçu les deux joueurs, Xeka et Tiago Djalo, j’étais là aussi avec Sylvain Armand (le coordinateur sportif), qui est là au quotidien avec nous. On doit pouvoir éviter cela car pour l’image du club, ce n’est pas très bon. Je pense que les joueurs ont compris qu’il fallait utiliser leur énergie pour battre les adversaires et non pas se battre entre nous.”

Xeka et Djalo ont semble-t-il bien compris le message puisqu’ils ont rendu une belle copie dimanche dans la chaleur du Bloomfield Stadium de Tel-Aviv, pourtant acquis à la cause du PSG.

Le premier a illuminé une rencontre pauvre en occasion d’un magnifique but qui s’est avéré décisif, avant de sortir diminué à la 79e minute, tandis que le second, titulaire sur le flanc droit de la défense, a plutôt bien contenu durant toute la partie les débordements de Julian Draxler et n’a pas commis de grossière erreur.

Sans surprise, Xeka a été désigné homme du match grâce à son coup de canon qui a offert au Losc un trophée qui manquait encore à son palmarès.