Transferts: retour aux sources pour Buffon à Parme

Le gardien de but italien de la Juventus Turin, Gianluigi Buffon, s’échauffe avant le match de Serie A contre Bologne, le 23 mai 2021, au stade Renato-Dall’Ara à Bologne.
/ © 2021 AFP

L’éternel Gianluigi Buffon, 43 ans, est de retour à Parme, l’équipe de ses débuts professionnels qui vient d’être rétrogradée en Serie B: le club parmesan a officialisé les retrouvailles jeudi, vingt ans après le dernier match de “Superman” avec les “Gialloblu”.

“Superman est de retour”, a annoncé Parme sur son compte Twitter, en diffusant une vidéo conclue par quelques paroles de la légende italienne: “Je suis de retour”.

Buffon s’est engagé pour deux ans, jusqu’en juin 2023, a précisé le club dans un communiqué, en rappelant que le gardien avait débuté chez les jeunes, en 1991, avant de défendre la cage de l’équipe première pendant 220 matches, de 1995 à 2001.

S’il est le recordman des matches joués en Serie A (657), depuis le tout premier avec Parme quand il avait 17 ans, Buffon n’a évolué à ce jour qu’une seule saison à l’échelon inférieur: en 2006-07, alors qu’il venait d’être champion du monde avec l’Italie, quand la Juventus avait été sanctionnée dans le cadre du scandale du “calciopoli”.

Buffon a annoncé en mai qu’il quittait définitivement la Juventus, le club avec qui il a tout gagné en Italie (dix titres de champion, cinq Coupes d’Italie, six Supercoupes d’Italie) mais aussi perdu trois fois en finale de Ligue des champions (2003, 2015, 2017), son grand regret. Un club où il évoluait depuis 2001 quasiment sans interruption, à part une saison au Paris SG (2018-19).

Parme, dont il avait gardé la cage pour la dernière fois le 17 juin 2001 contre l’AS Rome (1-3), lui aurait assuré une place de titulaire et le brassard de capitaine, ainsi que des perspectives de reconversion après la fin de sa carrière, selon des médias italiens.

Il rêve du Qatar

“Superman”, comme l’Italie le surnomme, ne voulait plus jouer les doublures, comme il le faisait depuis deux ans à Turin.

Il avait reçu, assure-t-il, une proposition d’un club étranger pour disputer la Ligue des champions. Mais Buffon a donc choisi le retour aux sources, renouant avec le club où il a fait ses débuts professionnels. Il y avait notamment ouvert son prestigieux palmarès avec une Coupe d’Italie et une Coupe de l’UEFA (devenue depuis Ligue Europa) en 1999, à seulement 21 ans.

“Et maintenant, continuons à nous amuser”, a-t-il écrit sur Twitter.

Ce dernier défiramener Parme en Serie Amaintient vivant un autre rêve un peu fou pour “Gigi”: rester un joueur professionnel et donc garder une chance de disputer en 2022 sa sixième Coupe du monde, ce qu’aucun joueur n’a jamais fait.

Fin mai, juste après avoir soulevé sa sixième Coupe d’Italie (une avec Parme, cinq avec la Juve), il n’avait pas dit non: “Nous verrons comme je serai à ce moment-là, je ne veux pas de cadeaux mais si on m’appelle, je ne dirai pas non”, avait répondu le gardien au regard clair et aux cheveux soigneusement gominés.

Le recordman des sélections en équipe d’Italie (176, entre 1997 et 2018), en retraite internationale depuis 2018 après la non qualification des Azzurri pour le Mondial cette année-là, aura pratiquement 45 ans fin 2022.

Le sélectionneur italien Roberto Mancini, interrogé mardi par la RAI sur une telle perspective, s’est bien gardé de s’avancer: “Gigi a été l’un des plus grands gardiens du monde pendant des années, de là à penser au Qatar…”