Transferts: douze ans après, Ronaldo retrouve Manchester United

L’attaquant portugais Cristiano Ronaldo saute plus haut que le défenseur serbe de Fulham, Dejan Stefanovic, et marque son second but contre Fulham, lors de leur match de Premier League, le 3 décembre 2007 au Stade d’Old Trafford
Par Frédéric HAPPE avec Emmanuel BARRANGUET à Paris / © 2021 AFP

Le retour du Diable prodige! Cristiano Ronaldo retrouve Manchester United douze ans après avoir continué à se couvrir de gloire en neuf saisons au Real Madrid et trois à la Juventus, qui l’a cédé jeudi au club où il a explosé.

ManU “est ravi”, dans un communiqué, “de confirmer que le club est parvenu à un accord avec la Juventus pour le transfert de” CR7, 36 ans.

Certes, le transfert est “encore soumis à un accord sur les termes du contrat, l’obtention d’un visa et le feu vert médical”, ont précisé les “Red Devils”, mais ils ont réussi à “rapatrier” leur ancienne star.

Le transfert tourne autour de 15 millions d’euros plus des bonus pour un salaire avoisinant les 25 M EUR annuels, selon divers médias.

Si les rumeurs l’envoyaient ces derniers jours vers le rival et voisin, City, Cristiano Ronaldo retrouve bien les rouges de Manchester.

Après Lionel Messi au Paris SG et en attendant peut-être Kylian Mbappé au Real Madrid, c’est l’un des transferts les plus retentissants de l’été qui a été bouclé en quelques heures seulement.

Le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions avec 134 réalisations avait commencé là son parcours vers les étoiles, après une première année professionnelle au Sporting Portugal.

Il ne voulait pas rester à la Juve

Le joueur de Madère était arrivé à Old Trafford à 18 ans, férocement voulu par Alex Ferguson, pour 15 M EUR à l’époque.

Cristiano Ronaldo avait tapé dans l’oeil du maître écossais et de sa garde rapprochée lors d’un match amical contre le Sporting, le 6 août 2003, gagné 3-1 par les Lions de Lisbonne pour l’inauguration du nouveau stade Alvalade.

Il était alors un feu-follet dribbleur, portait déjà le numéro 7, mythique à MU, dans le dos de George Best, Bryan Robson, Eric Cantona, David Beckham….

Il s’est peu à peu étoffé physiquement puis est devenu une machine à but, un ogre des statistiques, pour remporter sa première Ligue des champions et son premier Ballon d’Or, la même année (2008).

S’il rate son tir au but lors de la finale contre Chelsea, à Moscou, c’est bien Ronaldo qui ouvre le score (1-1, 6-5 t.a.b.).

Un peu plus de 13 ans plus tard, le capitaine du Portugal ne voulait plus rester à la Juve.

Devancé par l’Inter en championnat l’an dernier, Cristiano Ronaldo n’a jamais réussi sa vraie mission: remporter à nouveau la Ligue des champions, une cinquième pour lui, une troisième pour la “Vieille Dame” qui se débat dans cette quête avec cinq finales perdues depuis sa dernière victoire, en 1995.

Retrouvailles

Avec “CR7”, la Juve a échoué en quart puis deux fois en 8e de finale. Elle n’a jamais rentabilisé son lourd investissement, 105 M EUR pour le transfert et le salaire du quintuple Ballon d’Or.

Malgré tout, le champion d’Europe 2016 estime avoir “atteint un objectif que je m’étais fixé depuis le 1er jour de mon arrivée en Italie : gagner le championnat, la Coupe et la Super Coupe, et aussi être élu meilleur joueur et meilleur buteur dans ce grand pays de football rempli de joueurs formidables, de très grands clubs”, avait-il confié à la fin de la saison sur Instagram.

Une publication-bilan qui sonnait déjà presque comme un adieu pour quelqu’un qui marche au défi.

Vendredi, il a réaffirmé sur Instagram que la Juve et lui avaient “réalisé de grandes choses, pas toutes celles [qu’ils voulaient], mais [qu’ils avaient] malgré tout écrit une très belle histoire ensemble”.

“Les +tifosi+ m’ont toujours respecté et j’ai essayé de les remercier en donnant le meilleur de moi-même à chaque match, chaque saison, chaque compétition.”

Il lui faudra maintenant se fondre dans le collectif de United, entraîné par son ancien coéquipier, Ole-Gunnar Solskjaer, qui finissait sa carrière quand CR7 entamait la sienne. Le Norvégien et le Portugais ont passé quatre saisons ensemble à Old Trafford.

Avec ses futurs coéquipiers, le contact s’annonce bien. “Wow wow wow, il est à la maison”, a écrit sur Twitter Marcus Rashford, le jeune leader de MU. “Bienvenue chez toi” a publié son partenaire de l’équipe du Portugal, Bruno Fernandes.

Ronaldo retrouve un autre international portugais, Diogo Dalot, et le champion du monde français Raphaël Varane, avec qui il a joué au Real.

Avec cette recrue d’enfer, Solskjaer dispose d’un choix royal en attaque, aux côtés d’Edinson Cavani, Rashford, Jadon Sancho ou Anthony Martial. Vivement le grand retour du fils prodige!