Transfert: Messi à Paris, récit d’une folle journée

Le portrait de Lionel Messi est retiré du Camp Nou à Barcelone, après l’officialisation de son départ pour le PSG, le 10 août 2021
Par Fabien MARCHESINI, Bruno KALOUAZ et Laurie VEYRIER / © 2021 AFP

Des heures d’incertitude devant le domicile barcelonais de la superstar argentine Lionel Messi jusqu’à l’officialisation du transfert par le PSG, en passant par son accueil triomphal dans la capitale, récit d’une folle journée.

Le calme avant la tempête

Devant la villa de Lionel Messi à Castelldefels lundi, les médias trépignent. Depuis la veille, les caméras sont posées, les journalistes tentent de capter le moindre mouvement, en vain. Partira, partira pas ?

Dans la soirée de lundi, l’Argentin avait été filmé déambulant tranquillement en maillot de bain, avec son ami Luis Suarez. Un calme qui tranche avec la fébrilité médiatique autour du transfert de la “Pulga”, qui passera donc une nuit de plus à Barcelone malgré les rumeurs l’annonçant épisodiquement dans un avion.

Aux alentours de mardi midi, quatre véhicules noirs quittent la propriété. Direction l’aéroport.

Arrivée du clan Messi à l’aéroport

Jorge Messi, père et agent du génial Argentin, est le premier à confirmer le transfert de son fils au PSG. Arrivé à l’aéroport de Barcelone-El-Prat à 12H41, il répond d’un “oui” laconique à un journaliste lui ayant posé la question. Qui est responsable du divorce ? “Demandez au club”, réplique-t-il.

Au même moment, le portrait du joueur, entouré de Gérard Piqué et d’Antoine Griezmann, est retiré des façades du Camp Nou, le stade où il a construit sa légende.

Peu avant 14H00, les quatre voitures noires arrivent à l’aéroport, la famille de Messi en sort puis le joueur lui-même, qui ne dit pas un mot.

Messi s’envole

Peu de temps après, juste avant le décollage, l’épouse du joueur, Antonella Roccuzzo, publie une photo sur Instagram la montrant assise dans l’avion avec son mari, accompagnée de la légende “une nouvelle aventure commence ensemble tous les cinq”, faisant référence à leur famille. Peu après 14H00, l’avion privé, un Bombardier Global 7500, décolle.

A un millier de kilomètres plus au nord, les supporters sont réunis à l’aéroport du Bourget, autour du Parc des Princes, et devant le siège du club. Les files s’allongent devant la boutique officielle pendant qu’est suivie minute par minute la progression du vol VJT783 sur les sites spécialisés : Périgueux, Poitiers, Loches, Chartres… Le Bourget.

15H31, l’avion atterrit

A 15H31, un peu moins d’1h30 après avoir décollé, l’avion transportant Messi et sa famille atterrit sur le tarmac de l’aéroport parisien.

Vêtu d’un t-shirt blanc “Ici c’est Paris”, Lionel Messi apparaît à la fenêtre et salue les centaines de supporters qui l’acclament. Une image impensable il y a quelques semaines.

Au même moment devant le Parc des Princes, d’autres fans trépignant d’impatience entonnent des chants en l’honneur de l’Argentin.

Le PSG attise la flamme

A peine Messi a-t-il atterri que le PSG publie sur les réseaux sociaux une courte vidéo de 13 secondes pleine de références à la carrière de l’attaquant, comme ses six Ballons d’or et le drapeau argentin, placé entre les maillots de Neymar et Kylian Mbappé.

Neymar, équipier de Messi au Barça entre 2013 et 2017, se réjouit sur Instagram de son arrivée. “De nouveaux réunis”, écrit le Brésilien, accompagné d’une vidéo les montrant s’enlacer lors de leur période catalane.

L’installation

Pendant que sa famille prend ses quartiers au Royal Monceau, dans les beaux quartiers parisiens, Lionel Messi entame le parcours obligé des nouvelles recrues. Après une halte à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine pour une visite médicale, son convoi, escorté par de nombreux policiers, prend la direction du Parc des Princes, où il s’engouffre dans le parking vers 19H20. Il y reste très peu avant d’en repartir. Non sans être brièvement sorti de son véhicule pour saluer les supporters venus l’acclamer. Ce qu’il répète vers 20H00 devant le Royal Monceau, avant de rejoindre son clan pour sa première nuit de Parisien.

L’officialisation

Dans la soirée, le soleil est déjà couché quand le Paris Saint-Germain officialise l’arrivée de la “Pulga” pour deux saisons avec une année supplémentaire en option. Ce qui était encore impensable au début de l’été s’est donc produit: Messi jouera en Ligue 1.

Il abandonne toutefois son numéro fétiche, le 10 du meneur, pour le 30. Celui de ses débuts au FC Barcelone, le début du bonheur des supporteurs parisiens.