Tour d’Europe des stades: répétition City-Chelsea, le Bayern tutoie le titre

Le milieu de terrain espagnol de Manchester City, Rodrigo, aux prises avec les défenseurs de Chelsea, le Français Kurt Zouma (g) et l’Espagnol Cesar Azpilicueta, lors de leur demi-finale de la Coupe d’Angleterre, le 17 avril 2021 au stade de Wembley à Londres
Par Les bureaux de l’AFP / © 2021 AFP

Dénouements attendus dans le football européen ce week-end! Le titre tend les bras au Bayern Munich en Allemagne et, en Angleterre, à Manchester City, opposé à Chelsea, répétition générale de la finale de Ligue des champions. En Espagne, week-end couperet avec Barcelone-Atlético et Real-Séville.

Angleterre: sur un air de C1…

Si Manchester City-Chelsea samedi (16h30 GMT, 18h30 à Paris) aurait été la grosse affiche de la 35e journée de Premier League, quelle que soit la période, cette “répétition générale” de la future finale de Ligue des champions programmée le 29 mai à Istanbul prend encore une autre dimension.

Les enjeux ne seront toutefois pas les mêmes, City n’ayant besoin que d’une victoire contre les Blues ou d’une défaite de Manchester United dimanche à Aston Villa (13h05 GMT) pour être sacré champion, alors que Chelsea doit encore se battre pour la 4e place qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

Les hommes de Thomas Tuchel ne peuvent pas vraiment se permettre de laisser filer des points, puisqu’ils n’ont que trois longueurs d’avance sur West Ham (5e) qui reçoit Everton dimanche (15h30 GMT) et cinq sur Tottenham qui se rend à Leeds samedi (11h30 GMT).

Leicester, 3e avec deux longueurs d’avance sur Chelsea, ouvrira le bal vendredi (19h00 GMT) en recevant Newcastle pour essayer de consolider sa place sur le podium.

Quant à Liverpool, 7e mais avec un match en moins après le report de la rencontre à Old Trafford en raison des incidents qui s’y sont déroulés dimanche dernier, il jouera une de ses dernières cartes pour se rapprocher de l’Europe en recevant Southampton samedi (19h15 GMT).

Allemagne: chocs en stock

Dortmund-Leipzig (15h30), suivi de Bayern-Mönchengladbach (18h30): samedi sera chaud en Allemagne, où le Bayern sera titré pour la neuvième fois consécutive s’il s’impose à domicile pour cette 32e et antépénultième journée.

Les deux matches sont lourds d’enjeu: pour Dortmund, cinquième à un seul point de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions, la réception du deuxième Leipzig sera bien plus qu’une répétition de la finale de la Coupe d’Allemagne, qui opposera les deux clubs le 13 mai à Berlin.

Le Borussia joue sa saison sur une qualification en C1, et peut-être même son destin de grand club pour les années à venir, la pandémie ayant durement frappé le BVB au porte-monnaie.

Pour le Bayern, l’enjeu est ni plus ni moins que le titre national, le seul possible cette saison, après l’élimination en Coupe et en Ligue des champions.

Avec sept points d’avance, les Bavarois ont leur destin entre les mains pour offrir à leur coach Hansi Flick un septième trophée en deux saisons avec le “Rekordmeister”.

Mönchengladbach, l’équipe de Marcus Thuram et Alassane Pléa, ne sera pas une victime expiatoire: actuels septièmes, les “Poulains” se battent pour essayer de revenir in extremis dans la course à la Ligue Europa.

Espagne: confrontations directes

Week-end décisif pour le titre en Espagne! Les quatre premiers du classement vont s’affronter lors de cette 35e journée qui va forcément marquer un tournant dans la course au titre en Liga.

Le FC Barcelone reçoit le leader, l’Atlético Madrid, samedi à 16h15, avec l’occasion de prendre la première place du classement pour la première fois de la saison… et s’ouvrir une voie royale vers le titre.

Puis le lendemain, dimanche à 21h00, c’est le 4e du classement, le Séville FC, qui va se déplacer sur la pelouse du Real Madrid, impuissant et éliminé mercredi contre Chelsea (1-1, 0-2) en demi-finale de Ligue de champions.

Italie: Juventus-Milan, la peur du vide

Dans une Italie toujours à huis clos, San Siro ne va pas pouvoir célébrer le titre de l’Inter Milan samedi contre la Sampdoria, l’une des deux seules équipes à les avoir battus cette saison en Serie A (victoire de la “Samp” à l’aller 2-1).

Pour l’enjeu et les frissons, rendez-vous dimanche à Turin où la Juventus (3e) accueille l’AC Milan (4e) dans un match qui va compter double entre deux rivaux à égalité de points dans la bataille pour la Ligue des champions.

Accrocher la C1 et remporter la Coupe d’Italie (finale le 19 mai contre l’Atalanta) peut encore permettre à Andrea Pirlo de bien finir une saison compliquée sur le banc. Pour Milan, ce déplacement périlleux n’est que le premier d’un sprint final en montée, qui se terminera à Bergame chez l’Atalanta lors de la dernière journée.

L’Atalanta, deuxième avec le même nombre de points que les Bianconeri et les Rossoneri (69 pts), peut elle profiter de ce choc à condition de ne pas rater les trois points qui lui semblent promis à Parme, 19e et d’ores et déjà relégué avec la lanterne rouge Crotone.

L’occasion est belle aussi pour les autres postulants à la C1, Naples (5e, 67 pts) à La Spezia (16e) et la Lazio (6e, 64 pts avec un match en retard), sur le terrain de la Fiorentina (14e).

cpb-pve-alu-hap-ama/jed/ebe