Tour d’Europe des stades: Manchester City-Chelsea et Atalanta-Inter au menu

Le milieu de terrain de Manchester City, Phil Foden, dégage le ballon devant son homologue italien de Chelsea, Jorginho, lors de la 6e journée de Premier League, le 25 septembre 2021 au Stade de Stamford Bridge
Par Les bureaux de l’AFP / © 2022 AFP

Si la Liga laisse place à la Coupe du Roi ce week-end, un duel Manchester City-Chelsea et un derby Tottenham-Arsenal sont au programme en Premier League, alors qu’en Serie A, l’Inter Milan, tout juste victorieuse de la Supercoupe d’Italie, se rend chez l’Atalanta Bergame.

Angleterre: chocs en stock

La 22e journée de Premier League, qui se dispute de vendredi à dimanche, sera dominée par le choc entre le leader Manchester City et son dauphin Chelsea, samedi en milieu de journée (13h30).

Avec déjà dix points d’avance sur les Blues, les hommes de Pep Guardiola restent sur onze victoires consécutives en championnat et une douzième aurait des airs de K.-O. définitif dans la course au titre pour la bande de Thomas Tuchel.

La seule équipe qui pourrait encore peut-être contrarier les plans des Sky Blues serait Liverpool, troisième avec 42 points. Les Reds reçoivent Brentford dimanche (15h00) et comptent un match en moins.

Dimanche sera aussi consacré à la course à la quatrième place avec un derby du nord de Londres capital entre Arsenal, cinquième avec 35 points, et Tottenham, sixième avec 33 unités mais deux matches de plus à jouer que leurs adversaires (17h30).

Après une défaite frustrante (2-1) contre City, avec qui ils avaient fait jeu égal pendant une heure, le 1er janvier, les Gunners doivent impérativement garder l’ascendant psychologique sur les Spurs.

Éliminés en demi-finale de la Coupe de la Ligue par Chelsea mercredi, les hommes d’Antonio Conte sont, eux, invaincus en championnat depuis l’arrivée de l’Italien avec cinq victoires et trois nuls.

West Ham, quatrième avec 37 points, essaiera de profiter de la confrontation directe de ses poursuivants pour creuser l’écart en accueillant Leeds, dimanche à 15h00.

Italie: l’Inter en “super-championne” à Bergame

L’Inter Milan a laissé beaucoup d’énergie mercredi lors de la Supercoupe d’Italie, arrachée à la Juventus (2-1 a. p.), mais a conforté sa suprématie sur le football italien.

C’est donc une équipe en pleine confiance, en tête de la Serie A (un point devant l’AC Milan) avec une série en cours de huit victoires de rang, qui est attendue dimanche soir à Bergame pour le choc de la 22e journée.

L’Atalanta (quatrième) peut trembler au vu de ses états de service à domicile, avec seulement trois victoires en neuf rencontres (pour trois nuls et trois défaites). La dernière en championnat au Gewiss Stadium s’est soldée par une claque contre la Roma (4-1).

Un éventuel revers de la “Dea” pourrait faire les affaires de la Juventus (cinquième), à l’affût à trois points (mais un match supplémentaire disputé). Les Bianconeri accueillent samedi l’Udinese (14e) avec l’envie de se rapprocher toujours plus du Top 4, trois jours après la cruelle défaite en Supercoupe.

“La défaite à cinq secondes de la fin (du match, ndlr) fait mal, mais elle doit faire naître en nous une colère pour bien continuer en championnat, en Coupe d’Italie et en Ligue des champions”, a souligné leur entraîneur Massimiliano Allegri.

Allemagne: tests pour les ténors

Le leader bavarois chez le sixième, Cologne ; le dauphin Dortmund contre le quatrième, Fribourg : les deux ténors de la Bundesliga, que six points séparent, auront fort à faire lors de la 19e journée, face à des formations ambitieuses et en forme.

Fribourg, l’équipe surprise des matches aller, défiera le Borussia vendredi (20h30) dans l’immense Signal Iduna Park de Dortmund (81.365 places) entièrement vide, huis clos sanitaire oblige.

Les Noir et Jaune, toujours sur courant alternatif, devront rester concentrés et ne pas se laisser distraire par l’agitation médiatique autour de leur star Erling Haaland, que l’on dit courtisé par les plus riches écuries d’Europe, avec en tête le Real Madrid et Manchester City.

Le Bayern, aura quant à lui récupéré quasiment tous ses joueurs touchés par le Covid-19 la semaine dernière, pour se rendre à Cologne. L’équipe rhénane vient de recoller au peloton des formations en lutte pour l’Europe, en sixième position, à trois points seulement du podium.

L’homme à neutraliser pour la défense bavaroise sera l’avant-centre français Anthony Modeste, auteur de quatre buts lors des trois derniers matches.

hap-alu-cpb-jde/rbo