Tour d’Europe des stades: Gerrard retrouve Anfield, derby madrilène Real-Atletico

Le nouveau manager d’Aston Villa Steven Gerrard replace ses joueurs opposés à Brighton à Villa Park, le 20 novembre 2021
/ © 2021 AFP

L’ancien milieu de Liverpool Steven Gerrard, désormais entraîneur d’Aston Villa, va retrouver le stade d’Anfield samedi alors que Madrid vibrera pour le derby Real-Atletico dimanche.

Angleterre: le retour de Gerrard à Anfield

Si l’enjeu sportif dominera la 16e journée de Premier League, avec un trio de tête Manchester City, Liverpool et Chelsea dans un mouchoir de poche, elle sera aussi marquée par le retour émouvant, samedi à 16h00, de Steven Gerrard à Anfield Road, sur le banc d’Aston Villa.

L’ancien milieu de terrain des Reds avait assuré n’avoir “aucune, absolument aucune” nostalgie à l’idée de retourner dans un stade qu’il a fréquenté pendant 17 saisons, après la victoire contre Leicester (2-1) le week-end dernier, mais le stade lui réservera sans doute un accueil de héros.

Avant cela, le nouveau leader, Manchester City, aura accueilli Wolverhampton en milieu de journée (13h30), avant que Chelsea ne reçoive Leeds (16h00) dont Thomas Tuchel a dit redouter l’intensité après le périple frustrant en Russie en Ligue des champions contre le Zenit Saint-Pétersbourg (3-3).

En fin d’après-midi (18h30), Manchester United essaiera de confirmer son regain de forme chez la lanterne rouge, Norwich, alors que le doute subsiste sur la tenue de Brighton-Tottenham, dimanche (15h00), après le report du match de Ligue Europa Conférence face à Rennes, en raison d’une série de cas de Covid chez les Spurs.

Espagne: derby capital à Madrid

L’Atlético et le Real Madrid s’affrontent dimanche soir à 21h00 au stade Santiago-Bernabeu dans le cadre de la 17e journée de Liga pour décider qui sera le roi de la capitale. En cas de victoire, le Real Madrid pourrait prendre 13 points d’avance sur les Colchoneros, et porter un coup de massue au classement avant la trêve de Noël.

Le Real devra toutefois se méfier de l’affiche qui aura lieu juste avant: le Betis Séville, 3e à neuf points des Merengue, reçoit dimanche à 18h30 la Real Sociedad, 5e après sa défaite 2-0 à domicile contre les hommes de Carlo Ancelotti samedi dernier.

Le FC Barcelone, éliminé de la Ligue des champions après sa nouvelle déroute à Munich (3-0) mercredi et reversé en Ligue Europa, se déplace pour sa part à Pampelune pour y affronter l’Osasuna dimanche à 16h15, afin de tenter de combler l’abyssal écart qui le sépare de la tête du classement (16 pts d’écart avec le Real Madrid).

A noter également la rencontre primordiale pour la lutte au maintien entre Alavés et Getafe, samedi à 16h15.

Allemagne: duel d’outsiders Fribourg-Hoffenheim

Fribourg, quatrième de Bundesliga, accueille samedi (15h30) son poursuivant au classement Hoffenheim, cinquième à deux points, à l’occasion de la 15e journée. Les Fribourgeois sont l’une des sensations du début de saison. Longtemps seule équipe invaincue du championnat, la belle série s’est achevée contre le Bayern début novembre (2-1). Hoffenheim, qui a régulièrement fini dans le Top 10 ces dernières années, est l’autre équipe en forme du moment et possède la quatrième attaque du championnat (30 buts). Mais Fribourg peut se targuer d’être la meilleure défense de Bundesliga.

Leader avec quatre points d’avance sur Dortmund après son succès dans le “Klassiker” (3-2) samedi dernier, le Bayern Munich reçoit Mayence (7e) samedi (15h30) et son buteur Jonathan Burkardt (7 buts). Les Bavarois viennent d’infliger un 3-0 au FC Barcelone, éjectant les Catalans du plateau des huitièmes de finale de C1. De son côté, Dortmund tentera de ne pas se faire distancer davantage par le Bayern à l’occasion de son déplacement samedi (15h30) à Bochum (10e), qui reste sur deux victoires dont l’une contre Fribourg.

Leverkusen (3e) se rend chez l’Eintracht Francfort (12e) dimanche (17h30)

Italie: des bancs sous pression

A l’approche de la mi-saison, la pression grimpe sur les bancs des mal classés de la Serie A. L’entraîneur de la Sampdoria (15e) Roberto d’Aversa apparaît ainsi sur la sellette à l’heure du derby contre le Genoa (19e), dont le nouveau coach Andriy Shevchenko n’a pas encore trouvé ses marques, avec un seul point en quatre matches depuis sa nomination.

Le derby a été précédé par la démission lundi du président de la Sampdoria, Massimo Ferrero, après son arrestation dans le cadre d’une affaire de banqueroute frauduleuse (sans rapport avec le club).

La pression n’est pas moins forte à l’Udinese (14e), où Luca Gotti, évincé mardi, a été remplacé sur le banc par son adjoint Gabriele Cioffi. Lequel va connaître un baptême du feu ardu, samedi à domicile contre le leader l’AC Milan, désormais entièrement tourné vers la conquête du scudetto après son élimination des coupes européennes.

José Mourinho lui non plus n’échappe pas à cette montée de tension, après les deux défaites contre Bologne (0-1) puis l’Inter Milan (0-3) qui ont repoussé l’AS Rome (7e) à neuf points du Top 4.

Les tifosi, malgré le support sans faille le week-end dernier contre l’Inter, attendent une réaction lundi soir à l’Olimpico contre La Spezia (17e) de Thiago Motta, lui non plus pas au mieux après trois défaites et un nul.

hap-pve-jde-alu/chc