Tottenham: auteur d’un retour gagnant, Mourinho savoure son “habitat naturel”

L’entraîneur de Tottenham José Mourinho lors du match contre West Ham, le 23 novembre 2019 à Londres
/ © 2019 AFP

“C’est au bord de la touche que se trouve mon habitat naturel”, a savouré samedi José Mourinho, qui a réussi ses débuts sur le banc de Tottenham avec un succès 3-2 en championnat d’Angleterre contre West Ham, “la plus belle des sensations” selon lui.

“Est ce que j’ai été très ému (avant le match) ? Non. Nerveux, mais j’adore ça. Quand les choses tournent en votre faveur, gagner est la plus belle des sensations”, s’est délecté l’entraîneur portugais, de retour aux affaires 11 mois après avoir été démis de ses fonctions à Manchester United.

Une période qu’il a occupée comme consultant télé mais qu’il a vécue presque comme une torture. “La sensation la plus étrange lorsque j’allais aux matches, dans la cabine ou dans le studio c’était que je me demandais +mais qu’est ce que je fais ici ?+. C’est au bord de la touche que se trouve mon habitat naturel”, a-t-il assuré.

Celui qu’on surnommait le “Special One” du temps de ses succès avec Chelsea, n’a pas raté ses débuts avec un succès 3 à 2, lui qui n’a jamais perdu pour un premier match depuis qu’il est arrivé à Porto en janvier 2002.

Cette victoire “était très importante” pour des joueurs sevrés de victoire à l’extérieur depuis janvier, a-t-il insisté. Dix mois “sans musique dans les vestiaires visiteurs, sans sourire, sans joie… Mais ils l’ont fait. Je suis très content d’eux et très content pour eux”, a fait valoir Mourinho.

“Mes joueurs ont payé le prix d’une semaine très, très difficile. Ils reviennent de sélection, certains ont voyagé, il y a eu le changement d’entraîneur. Un nouveau gars est arrivé, avec de nouveaux entraînements, des idées nouvelles… Je ne pense pas que ce soit facile pour un joueur de football”, a-t-il souligné en guise d’explication au relâchement coupable qui a permis à West Ham de revenir à un but dans le temps additionnel.

Mourinho sait qu’il a encore du travail, notamment pour renforcer défensivement l’équipe, mais en attendant, ces trois points bienvenus peuvent changer la dynamique d’une équipe à l’encéphalogramme plat lors des derniers temps sous les ordres de Mauricio Pochettino, que le Portugais a remplacé mercredi.

“Une victoire est quelque chose qu’il faut apprécier, c’est dur de gagner des matches, il faut travailler dur pour ça (…) J’aime juste le sentiment de voir les garçons heureux”, a-t-il conclu.