Thauvin veut “faire les mêmes choses que Gignac” au Mexique, et retrouver les Bleus

L’attaquant français Florian Thauvin lors de sa présentation aux supporters des Tigres, à Monterrey (Mexique), le 11 juin 2021
/ © 2021 AFP

Florian Thauvin a assuré qu’il voulait “faire les mêmes choses” qu’André-Pierre Gignac avec les Tigres de Monterrey, et retrouver l’équipe de France, objectif “très difficile” mais qu’il estime possible, vendredi lors de sa présentation dans sa nouvelle équipe mexicaine.

“Je vais essayer de faire les mêmes choses que Gignac a faites ici, c’est déjà une légende au Mexique; Gignac va m’aider, il me donnera des conseils pour m’adapter rapidement”, a déclaré l’attaquant français de 28 ans, arrivé à Monterrey en provenance de l’Olympique de Marseille, son club depuis 2013.

Son compatriote André-Pierre Gignac joue avec les Tigres depuis 2015 et a remporté de nombreux titres avec eux.

“Je suis prêt pour l’exigence, en France et à Marseille il y a beaucoup de pression, c’est le club français avec le plus de pression, j’ai l’expérience et la maturité pour ça”, a dit Thauvin lors d’une conférence de presse donnée presque entièrement dans un espagnol très clair et fluide pendant un quart d’heure.

Gignac lui a déjà décrit la passion qui anime le Clasico du Nord entre les Tigres et Monterrey. “Il m’a beaucoup parlé de ce clasico, j’ai hâte de voir comment on le vit, je vais donner le maximum pour que les supporters soient fiers de moi”, a dit “Flotov”.

“J’ai l’objectif de revenir en équipe de France, c’est très difficile, parce qu’il y a maintenant les meilleurs joueurs du monde dans la sélection, mais je pense que je peux le faire”, a aussi avancé le champion du monde, qui compte 10 sélections (3 titularisations) et un but avec les Bleus.

Gignac était lui-même revenu en équipe nationale pour disputer l’Euro-2016 alors qu’il évoluait déjà au sein des Tigres.

Feux d’artifice et mariachis

Thauvin, qui a signé plus de 80 buts et 60 passes décisives en près de 300 matches avec l’OM, espérait sans doute qu’un club important d’un championnat majeur profite de son statut de joueur libre pour lui faire une belle offre, sportive et financière, mais cela n’a vraisemblablement pas été le cas.

Son expérience ratée à Newcastlesix mois en 2015, les seuls passés loin de l’OM depuis 2013a pu peser, mais les deux dernières saisons aussi. Une grave blessure à la cheville droite l’a privé de tout l’exercice 2019-2020 et la saison écoulée n’a pas totalement chassé les doutes.

Thauvin, reçu jeudi à Monterrey comme une rock star, a rencontré les supporters dès le lendemain dans le stade Universitario. “Les gens sont très gentils. Parfois en France les supporters ne le sont pas, c’est difficile pour moi de le dire parce que je suis français”, a-t-il avancé.

La présentation aux fans locaux s’est faite en grande pompe, entre feux d’artifice, musique de mariachis et tour de terrain avec accolades et autographes pour le Français vêtu du maillot jaune et bleu des Tigres floqué de son numéro 26.

Thauvin a aussi été en contact pendant une vingtaine de minutes avec les supporters depuis le centre du terrain, à l’aide d’un micro. Il leur a dit comment se prononçait son nom, et eux l’ont chanté en choeur.

Des messages de bienvenue de la part de ses nouveaux coéquipiers, qui se trouvent en stage de pré-saison à la station balnéaire de Playa del Carmen (Est), ont été diffusés sur l’écran géant du stade. “Mon pote, viens avec les baskets aux pieds, parce qu’on va courir pas mal, ici on t’attend, mec”, lui a par exemple dit le gardien argentin Nahuel Guzman.

Thauvin rejoindra ce samedi son équipe, entraînée par le Mexicain Miguel Herrera.