Supercoupe d’Italie: l’Inter d’Inzaghi peut asseoir sa domination sur la Juve

Le buteur Lautaro Martinez est le fer de lance de l’Inter Milan entraîné par Simone Inzaghi ici Serie A contre la Lazio à San Siro, le 9 janvier 2022
Par Anthony LUCAS / © 2022 AFP

L’Inter Milan de Simone Inzaghi, championne en titre et en tête de la Serie A, peut asseoir un peu plus sa domination sur le football italien avec la Supercoupe d’Italie où elle s’avance en favorite mercredi (21h00) face une Juventus irrégulière et amoindrie.

A San Siro, Inzaghi peut décrocher son premier titre sur le banc nerazzurro, dans une compétition où il compte 100% de réussite: il a gagné les deux Supercoupes disputées avec la Lazio (2017 et 2019), les deux fois contre la Juve.

“Dans les finales, il n’existe pas de favoris. On sait qu’ils ont l’habitude des finales, mais on veut offrir ce trophée à nos tifosi”, a-t-il souligné mardi en conférence de presse, avant ce match de gala qui va se disputer devant un stade limité à 50% de sa capacité, avant l’entrée en vigueur d’un plafond plus restrictif (5.000 maximum) à partir du 15 janvier.

Les Nerazzurri ont démarré 2022 avec une huitième victoire de rang en championnat dimanche contre la Lazio (2-1), la seule équipe qui avait réussi à les battre en championnat sur la phase aller.

En pleine confiance, avec la meilleure attaque de Serie A et la deuxième meilleure défense, ils semblent actuellement intouchables en Italie, alliant une solidité héritée d’Antonio Conte et le jeu offensif prôné par l’ex-attaquant Inzaghi.

La vie sans Chiesa

Mais gare à la réaction d’orgueil de la Juventus, une équipe sur courant alternatif, sans identité dans le jeu et en panne de buteurs mais qui n’a rien perdu de ses ressources mentales: ce caractère lui a notamment permis de décrocher la première place de son groupe en Ligue des champions (devant Chelsea) mais aussi d’arracher un nul en toute fin de match à San Siro contre l’Inter (1-1), en octobre en championnat.

Pour espérer conserver la Supercoupe, remportée la saison dernière contre Naples (2-0), il faudra donc “la Juventus des vingt dernières minutes” contre la Roma, dimanche, souligne Mattia De Sciglio, qui devrait de nouveau être titulaire dans une défense turinoise décimée (Danilo blessé, Bonucci en reprise, De Ligt et Cuadrado suspendus).

Massimiliano Allegri, l’entraîneur ayant disputé le plus de Supercoupes (c’est sa septième mercredi, dépassant les six de Marcello Lippi), doit aussi recomposer encore son attaque, en l’absence de Federico Chiesa, dont la saison s’est terminée dimanche avec une rupture du ligament du genou gauche.

“C’est un coup dur pour tout le football italien, et la Juventus en premier. On espère pouvoir lui dédier la victoire demain”, a souligné le capitaine Giorgi Chiellini mardi.

Une blessure regrettée par les tifosi turinois comme par tout le football italien: “Bonne chance Federico, on t’attend bientôt sur le terrain pour d’autres grands duels”, lui a écrit l’Inter Milan lundi sur Twitter.