Supercoupe d’Espagne: le Barça a soif de titre, avec ou sans Messi

L’attaquant argentin de Barcelone, Lionel Messi (d), discute avec ses coéquipiers avant les prolongations de la demi-finale de la Supercoupe d’Espagne contre la Real Sociedad, à Cordoue, le 13 janvier 2021
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Avec ou sans Lionel Messi, incertain pour la finale de la Supercoupe d’Espagne dimanche (21h00) à Séville contre Bilbao, le FC Barcelone cherchera à décrocher un premier titre depuis avril 2019, qui serait synonyme d’éclaircie dans sa tempête permanente.

La Pulga (puce, en espagnol) sera-t-elle là ? C’est la question que tout Barcelone se pose à la veille de cette finale entre le Barça, difficilement qualifié aux dépens de la Real Sociedad (1-1, 3-2 t.a.b.), et l’Athletic Bilbao, tombeur en demi-finale du Real Madrid (2-1), le tenant du titre.

Messi a dû regarder l’haletante demi-finale depuis les tribunes du stade Nuevo-Arcangel de Cordoue mercredi, la cuisse gauche enveloppée dans un bandage. Et dimanche, ce pourrait être la première fois que le Barça joue pour un titre sans sa star Messi depuis près de quinze ans!

La dernière fois, c’était en décembre 2006: le capitaine blaugrana avait manqué la finale de la Coupe du monde des clubs contre l’Internacional de Porto Alegre (défaite 1-0) car il s’était fracturé le cinquième métatarse du pied gauche au mois de novembre.

Après l’entraînement du Barça samedi soir (18h00, l’encadrement du Barça “verra demain (dimanche) matin comment a réagi son corps. Mais on a bon espoir qu’il soit là pour le match, oui”, a confié l’entraîneur Ronald Koeman samedi en conférence de presse d’avant-match.

Effacer les mauvais souvenirs

Au cœur de l’actualité du Barça avec son faux-départ l’été dernier et sa fin de contrat en juin, Messi pourrait donc manquer le seul titre que les Catalans peuvent espérer remporter depuis près de deux ans.

Alors que les élections pour la présidence du club, initialement prévues le 24 janvier, ont été repoussées à une date ultérieure vendredi en raison de la prolongation des restrictions sanitaires et de la flambée des cas de coronavirus en Catalogne, le Barça entrevoit la lumière: il est enfin remonté sur le podium en championnat et a réduit la fréquence de ses mauvaises prestations, trop récurrentes en début de saison.

Sa dernière expérience en Supercoupe n’est pas un bon souvenir: en janvier 2020 à Jeddah (Arabie Saoudite), sur les bords de la mer Rouge, les “Blaugranas” s’étaient inclinés face à l’Atlético Madrid en demi-finale (3-2), avaient vu Luis Suarez se blesser gravement à un genou, leur entraîneur Ernesto Valverde licencié… et leur “annus horribilis” 2020 commencer ainsi.

C’est donc avec un esprit de revanche que les Catalans abordent cette finale contre les Basques et leur nouveau coach Marcelino, arrivé le 3 janvier sur le banc du 12e de Liga.

Ter Stegen, héros revanchard

Il n’y aura donc pas de clasico en finale, mais l’affiche propose quand même son lot d’anecdotes. Il y a un peu plus d’un an et demi, le Barça tombait en finale de la Coupe du Roi face à Valence (2-1, le 25 mai 2019), alors dirigé par… Marcelino.

Quant au héros de la demi-finale de mercredi, le gardien Marc-André ter Stegen (auteur de plusieurs arrêts cruciaux et de deux autres durant la séance de tirs au but), cette finale aura une saveur particulière: contre Bilbao en finale aller de la Supercoupe d’Espagne 2015, le portier avait commis une grave erreur, un dégagement hasardeux, de la tête, ayant amené le premier but d’une correction basque (4-0, puis 1-1 au retour).

Résultats et programme de la Supercoupe d’Espagne (13-17 janvier):

Première demi-finale, mercredi à Cordoue:

Real SociedadFC Barcelone, 1-1, 3-2 t.a.b.

Deuxième demi-finale, jeudi à Malaga:

Real MadridAthletic Bilbao, 1-2

Finale, dimanche à Séville (stade de la Cartuja):

(21h00) FC BarceloneAthletic Bilbao