Supercoupe d’Espagne: Dani Alves, l’habitué des clasicos

Le défenseur expérimenté brésilien Dani Alves de retour au FC Barcelone, ici contre le Deportivo à Linares en Coupe du Roi, le 5 janvier 2022
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2022 AFP

Protagoniste et parfois héros des clasicos de la grande époque au début des années 2010, l’infatigable Dani Alves est revenu au FC Barcelone et va retrouver mercredi (20h00) son adversaire favori, le Real Madrid, en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne, à Riyad (Arabie saoudite).

L’âge n’a pas d’effet sur lui. A 38 ans, cinq ans et demi après avoir quitté la Catalogne, Dani Alves a retrouvé sa place au Barça comme s’il l’avait quitté hier: tranchant dès ses deux premiers matches, le latéral droit a gagné sa place de titulaire devant le jeune Sergiño Dest (sur le départ selon la presse catalane), et s’affirme déjà comme l’un des tauliers de ce FC Barcelone en manque de repères.

Après une première apparition en 16es de finale de Coupe du Roi contre une équipe de D3, Linares, la semaine dernière (succès 2-1), le joueur avec le plus gros palmarès au monde (plus de 40 trophées!) a retrouvé la Liga ce week-end, avec la manière.

“Revenu pour lutter”

A Grenade (1-1), Alves, 38 ans et 247 jours, est devenu le plus vieux joueur de l’histoire du Barça à jouer un match de Liga. Mais aux côtés de Nico, Gavi, et toutes les jeunes pousses formées à La Masia, il a impressionné par son état physique et son caractère inchangé de compétiteur acharné.

Il a servi un centre parfait sur la tête de Luuk de Jong pour ouvrir la marque, et a été irréprochable en défense. Alves a été le Catalan qui a récupéré le plus de ballons (10), qui a fait le plus de centres (3) et qui a généré le plus de situations chaudes (3) samedi soir.

“Mentalité, voracité, gène compétiteur et la moitié d’un but: Dani Alves a été l’un des meilleurs joueurs du Barça à Grenade”, a résumé le quotidien catalan Sport.

“Je suis revenu pour me bagarrer. Je ne suis pas revenu pour passer le temps et vivre à Barcelone. Je suis revenu ici pour jouer, pour lutter pour un poste, pour le droit de jouer”, avait lancé l’international brésilien aux 119 sélections lors de sa présentation, le 17 novembre dernier.

Ce jour-là, Dani Alves est apparu en claquette devant les 10.000 supporters venus l’acclamer, un clin d’œil à sa première présentation au Barça, en 2008, à laquelle il avait surgi chaussé à l’identique.

But et danse avec Abidal

Selon les médias espagnols, Xavi pourrait bouleverser mercredi son système de jeu contre le Real Madrid. Le technicien blaugrana songe à retrouver une défense à trois centraux (Gerard Piqué, Ronald Araujo et Clément Lenglet), ce qui décalerait Dani Alves comme milieu droit, dans un rôle hybride qui devrait l’obliger à stopper son jeune compatriote Vinicius, de 17 ans son cadet, tout en participant à la construction offensive.

Un peu à l’image du clasico qui s’était joué le 10 décembre 2011 au Bernabeu: Pep Guardiola avait alors positionné Alves à ce poste, avec une défense à trois composée de Gerard Piqué, Eric Abidal et Carles Puyol, et les Catalans avaient tactiquement débordé les hommes de José Mourinho pour finir par s’imposer 3-1.

Et un mois plus tard, le 25 janvier 2012, toujours contre les Merengues (2-2, match aller: 2-1), Dani Alves marquera un but mémorable au Camp Nou pour offrir au Barça son ticket pour les demi-finale de Coupe du Roi, un coup de canon en pleine lucarne célébré par une danse avec Abidal. Son unique but marqué en 28 confrontations contre la “Maison blanche” sous les couleurs catalanes, en attendant Riyad, mercredi.