Succession de Löw: Rummenigge refuse de lâcher Flick

L’entraîneur du Bayern Munich, Hansi Flick, lors du match de groupes de la Ligue des champions contre Salzbourg, le 25 novembre 2020
/ © 2021 AFP

Le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge n’a aucune intention de lâcher son entraîneur Hansi Flick, vainqueur de six trophées en un an, dont le nom est cité en Allemagne pour prendre la suite du sélectionneur national Joachim Löw après l’Euro cet été.

“Nous serions bien fous si nous laissions partir notre entraîneur prématurément”, a déclaré Rummenigge lundi, cité par l’agence allemande dpa.

L’homme fort du “Rekordmeister” assure s’être entretenu avec le président de la Fédération allemande (DFB) Fritz Keller, qui l’a rassuré: “Je trouve sérieuse et correcte la décision de la DFB de ne contacter aucun entraîneur qui soit encore sous contrat après le 30 juin 2021”, a dit Rummenigge.

Flick a signé avec le Bayern jusqu’en 2023.

“Nous vivons actuellement la période de plus grands succès de l’histoire du FC Bayern”, a ajouté Rummenigge, qui tient à ce que Hansi Flick honore son contrat jusqu’au bout. “Chaque accord comporte des droits mais aussi des devoirs”, a lâché Rummenigge.

Flick semble pourtant un candidat idéal, fin connaisseur des arcanes de l’équipe nationale pour avoir été l’adjoint de Löw lors de la victoire en Coupe du monde 2014. Sa mésentente désormais notoire avec le directeur sportif du Bayern Hasan Salihamidzic a en outre contribué à alimenter la rumeur de son départ.

L’autre nom qui revient le plus souvent dans les médias allemands pour succéder à Löw, qui a annoncé son retrait cet été, après 15 ans de mandat, est celui de Ralf Rangnick, actuellement sans engagement et qui est notamment l’architecte du succès du RB Leipzig.

Le nom de Lothar Matthäus, recordman des sélections en équipe d’Allemagne (150), est également cité, mais son expérience du football de sélection se résume à dix matches à la tête de l’équipe de Bulgarie en 2010-2011.