Saint-Etienne: “Je n’ai pas fait le match pour sauver ma tête”, assure Printant

L’entraîneur de Saint-Etienne, Ghislain Printant, lors du match à Nîmes, le 29 septembe 2019
/ © 2019 AFP

“Je n’ai pas fait le match pour sauver ma tête”, a assuré l’entraîneur de Saint-Etienne, Ghislain Printant, après la victoire à Nîmes (1-0), dimanche lors de la 8e journée de Ligue 1.

QUESTION: Saint-Etienne l’a emporté, mais il a énormément souffert…

REPONSE: “Je retiens ce succès et la souffrance pour y arriver. On a été mis sur le reculoir, mais on a souffert volontairement. On avait décidé de laisser le ballon à Nîmes. J’en avais marre de faire le jeu, d’être contré et de devoir au final régler la note. On avait mis en place deux lignes de quatre pour contrer et laisser le ballon à Nîmes et à son jeu long. C’est vrai, on a subi par moments. On a eu aussi de la réussite avec ce ballon qui va mourir sur le montant… Je me suis dit que cela était peut-être un signe”.

Q: Quel regard portez vous sur ce match ?

R: “Ce n’est pas le match le plus abouti de Saint-Etienne. Ce n’est pas le football que j’apprécie le plus, mais on gagne. On était très malade. On s’est comporté comme une équipe qui devait faire tourner le compteur points. Ce soir, on a pris trois points. C’est un succès obtenu avec du courage et de la discipline. On a tout mis en œuvre pour gagner ce match”.

Q: Après ce succès, pensez-vous toujours être l’entraîneur de Saint-Etienne pour le prochain derby face à Lyon ?

R: “C’est une question qui revient souvent, ce n’est pas facile à vivre et mes proches souffrent énormément. Dans ma causerie d’avant match, je me demandais si ma voix serait porteuse et entendue. Je leur ai parlé d’orgueil. J’ai été entendu. Là, on a huit points en huit matches, c’est sans doute insuffisant, mais ce soir, je savoure. Je n’ai pas fait le match pour sauver ma tête, mais pour que Saint-Etienne prenne trois points. J’ai fait huit matches. J’y ai mis toute mon énergie. Si l’on juge que mes résultats sont insuffisants….”

Propos recueillis en conférence de presse