L’entraîneur lyonnais Rudi Garcia avant le match opposant son équipe à l’Olympique de Marseilleau stade Vélodrome, le 10 novembre 2019
/ © 2019 AFP

L’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) est “un formidable outil” dont l’utilisation “doit être améliorée”, a estimé lundi l’entraîneur de Lyon, Rudi Garcia, à l’issue d’un séminaire pour entraîneurs au siège de l’UEFA.

La VAR “est un formidable outil mais c’est son utilisation qui doit être améliorée, tout simplement”, a déclaré Garcia, au lendemain de la défaite de l’OL face à l’OM (2-1), à l’issue de laquelle le président lyonnais Jean-Michel Aulas a dénoncé de “grosses erreurs d’arbitrage”.

Garcia participait lundi à Nyon, au siège de l’UEFA, au “forum des coachs”, en compagnie d’une quinzaine de ses confrères, notamment Zinédine Zidane (Real Madrid), les Allemands Jürgen Klopp (Liverpool) et Thomas Tuchel (Paris SG) ou encore l’Espagnol Josep Guardiola (Manchester City).

Pour Klopp, concernant l’utilisation de la VAR sur le hors-jeu, “il est clair que c’est un processus qui doit continuer à s’améliorer”.

“Beaucoup de choses doivent être faites par des êtres humains qui ne peuvent pas avoir raison à 100%, il y a donc encore un risque d’erreur. Personne ne réclame la perfection, mais simplement d’avoir une décision juste”, a ajouté l’entraîneur de Liverpool.

Plusieurs décisions récentes d’arbitrage vidéo lors de matches de Premier League ont suscité la polémique, dont un but sur hors-jeu refusé samedi à Sheffield United contre Tottenham (1-1).

Pour Giorgio Marchetti, secrétaire général adjoint de l’UEFA, “il ne faut pas oublier que la VAR est très jeune, c’est une révolution dans le jeu. Cela demande du temps et des réglages pour que tout le monde comprenne et pour avoir ce dont tout le monde a besoin, l’uniformité”.

La VAR apporte “une grande aide mais elle ne doit pas changer le jeu”, a-t-il ajouté.

A l’occasion de ce forum créé en 1999 par l’UEFA, les entraîneurs de grands clubs européens ont pu échanger sur l’arbitrage et la VAR avec l’Italien Roberto Rosetti, responsable de la commission des arbitres de l’UEFA, qui a succédé à ce poste à l’Italien Pierluigi Collina.

“Je pense que l’intelligence aussi c’est de tenir compte de ce que peuvent penser les entraîneurs ou les joueurs pour faire évoluer encore certaines règles”, a ajouté Rudi Garcia.