L’ancien international brésilien Ronaldinho à son arrivée au parquet d’Asuncion, au Paraguay, le 5 mars 2020
/ © 2020 AFP

L’ancien international brésilien Ronaldinho et son frère Roberto ont été entendus jeudi par un magistrat à Asuncion pour être entrés la veille sur le territoire paraguayen, en provenance du Brésil, avec de faux passeports.

Ronaldinho est arrivé au Parquet d’Asuncion jeudi dans la matinée, assisté de l’avocat paraguayen Adolfo Marin, a constaté l’AFP.

Selon le commissaire Gilberto Fleitas, en charge de l’enquête, Ronaldinho a reçu ces faux passeports des mains de l’agent brésilien Wilmondes Sousa Lira, qui a été arrêté.

Les documents falsifiés ont été détectés à l’arrivée de Ronaldinho et de son frère à l’aéroport d’Asuncion.

“Nous verrons au cours de la journée quelles mesures prendre”, a déclaré lors d’une conférence de presse Federico Delfino, le procureur chargé de l’enquête.

La police paraguayenne a perquisitionné l’hôtel où loge le Ballon d’Or 2005, venu à Asuncion pour faire la promotion d’un livre, et a trouvé, selon le ministre de l’Intérieur Euclides Acevedo, de faux passeports confectionnés dans la capitale paraguayenne il y a quelques mois.

“Nous enquêtons aussi sur la responsabilité des autorités qui leur ont permis d’entrer dans le pays avec des documents falsifiés”, avait précisé M. Acevedo.

La justice brésilienne a privé Ronaldinho de passeport fin 2018, suite à sa condamnation à une amende de 2,5 millions de dollars (environ 2,25 millions d’euros), qu’il n’a jamais payée, pour avoir construit une jetée sans autorisation au bord d’un lac dans une aire protégée selon les médias brésiliens.