Retraite de Sebastian “Loco” Abreu, le joueur aux 31 clubs

L’attaquant uruguayen Sebastián ‘Loco’ Abreu lors d’une conférence de presse à Montevideo, le 4 avril 2017
/ © 2021 AFP

L’attaquant uruguayen Sebastián ‘Loco’ Abreu, détenteur selon le Guinness Book du record du nombre de clubs (31) pour un joueur professionnel de football, a pris vendredi sa retraite sportive, à 44 ans.

“Le jour est arrivé, j’arrête”, avait annoncé Abreu jeudi à la presse locale, après 27 ans de carrière dans plus d’une dizaine de pays.

Son dernier match était prévu ce vendredi après-midi (15h00 locales, 18h00 GMT) avec son équipe actuelle, Sud América, contre Liverpool lors de la 5e journée du tournoi d’ouverture du championnat uruguayen.

“Ce vendredi, ‘El Loco’ (le fou) Washington Sebastián Abreu se retire du football professionnel et la IASA (Institución Atlética Sud América) est fière de l’accompagner pour clôturer cette grande histoire. Un MERCI énorme pour lui, au nom de tout le football uruguayen”, a twitté son 31e et dernier club.

Abreu va arrêter de jouer mais il a déjà prévu de continuer sa carrière d’entraîneur, entamée au Salvador, avec Santa Tecla, et en Uruguay, avec Boston River.

Les 31 clubs dont Abreu a porté le maillot, dûment enregistrés par le Guinness Book of Records, sont pour la plupart sud-américains, à commencer par le Defensor Sporting, le Nacional, le Central Español, Boston River et Sud América, en Uruguay.

Il y a aussi trois clubs argentins

San Lorenzo, River Plate et Rosario Central

et six clubs brésiliens

le Gremio de Porto Alegre, Botafogo, Figueirense, Bangú, Rio Branco et l’Athletic Club

mais aussi deux clubs espagnols, le Deportivo La Corogne et la Real Sociedad.

Les voyages d’Abreu le globe-trotter l’ont aussi conduit au Mexique: il a joué pour les Tecos de Guadalajara, Cruz Azul, América, les Dorados de Sinaola (le club brièvement entraîné par Diego Maradona), San Luis et même les Tigres de Monterrey, le futur club du Français Florian Thauvin.

Enfin, pour faire bonne mesure et compléter sa culture footballistique, Abreu a défendu les couleurs du Beitar Jerusalem, en Israël, de l’Aris Salonique, en Grèce, d’Aucas en Equateur, de Sol de América, au Paraguay, de Santa Tecla, au Salvador, et même de Deportes Puerto Montt, Audax Italiano et Deportes Magallanes, au Chili. Une carrière exceptionnelle.