Rennes punit les Verts et prend la tête de la Ligue 1

Les joueurs de Rennes exultent après avoir marqué un but lors du match de Ligue 1 à Saint-Etienne, le 26 septembre 2020
/ © 2020 AFP

Trop fort pour les Verts, Rennes a pris la tête de la Ligue 1 en mettant fin à l’invincibilité de Saint-Etienne (3-0) samedi à l’issue d’un sommet de la 5e journée totalement maîtrisé dans un “Chaudron” sans spectateurs.

Nayef Aguerd (33e), Serhou Guirassy (52e) et Adrien Hunou (89e) ont assommé les hommes de Claude Puel sous les yeux des seuls VIP autorisés dans les loges du stade Geoffroy-Guichard.

Avec cette quatrième victoire consécutive, le Stade rennais s’installe sur la plus haute marche du podium de L1, avec l’assurance de ne pas être délogé d’ici à la fin du week-end. Les Bretons comptent deux longueurs d’avance sur Lille (2e), qui a battu Nantes vendredi (2-0), et trois sur l’ASSE (3e).

“Le classement reste anedoctique mais pas la performance. C’est un match abouti de notre part”, s’est réjoui l’entraîneur Julien Stéphan, particulièrement satisfait de “l’équilibre général de l’équipe, la maîtrise collective, le courage dont nous avons fait preuve, la performance de notre milieu”.

C’est le défenseur central Nayef Aguerd, recruté il y a quelques semaines à Dijon, qui a repris victorieusement de la tête un corner joué de la droite par Benjamin Bourigeaud (33e) pour son second but de la saison.

En début de seconde période, Guirassy a ensuite porté le score à 2-0 en reprenant acrobatiquement un centre délivré de l’aile droite par Romain Del Castillo et sur lequel le défenseur Harold Moukoudi a marqué un temps d’hésitation (52e).

Après un doublé à Nîmes, Guirassy a ainsi inscrit son troisième but cette saison sous ses nouvelles couleurs depuis son arrivée en provenance d’Amiens. C’est même son septième sur ses sept dernières titularisations en Ligue 1!

But refusé à Saint-Etienne

Auparavant, les Bretons, déjà vainqueurs des Verts en août en pré-saison (3-0), s’étaient montrés menaçants sur un bon tir de Guirassy détourné par le gardien Jessy Moulin (30e) qui avait également arrêté facilement une tentative de Del Castillo (28e).

Dans les dernières minutes, Hunou a devancé la sortie de Moulin d’un lob subtil et ajouté un troisième but peu après son entrée en jeu (89e).

Dans l’ensemble, Rennes malgré les absences de M’Baye Niang sur le départ, de Faitout Maouassa et du défenseur Adrien Truffert, testé positif au Covid-19, a affiché avec un milieu dominateur plus de maturité et de sérénité dans son jeu que Saint-Etienne, un ton en-dessous avec de nombreux joueurs novices en Ligue 1.

Les Bretons ont aussi fait preuve de réalisme car ils n’ont pas eu pléthore d’occasions.

De leur côté, les Stéphanois peuvent toutefois regretter un but, logiquement refusé à Arnaud Nordin pour hors-jeu après un bon tir d’Yvann Maçon relâché par le gardien Romain Salin (47e).

Un penalty aurait pu être aussi leur être accordé pour une faute d’Aguerd sur Nordin sans que ni l’arbitre, Benoît Bastien, ni la vidéo ne se manifeste (51e).

Mais pour le reste l’équipe stéphanoise a été assez timide offensivement malgré les efforts du jeune Adil Aouchiche (18 ans), lequel a notamment offert une belle occasion à Denis Bouanga, hors du coup tout le match, qui n’a pas su convertir cette occasion en but, hésitant entre le centre et le tir (20e).

Après la mi-temps, Timothée Kolodziejczak, de la tête, a aussi été très dangereux mais Salin a bien arrêté la tentative du Stéphanois (64e) tout comme Jean-Philippe Krasso sur corner (65e) mais cette fois-ci, la barre a été trop haute pour l’ASSE.

“Nous avons pris une leçon de réalisme que nous n’avons pas su trouver de notre côté car nous avons eu des possibilités en première période, notamment”, a relevé Puel. “On essaie d’apprendre dans les victoires mais aussi dans la défaite car ce que nous propose l’adversaire est différent mais je n’ai pas la sensation que l’adversaire nous a mis hors de portée”, a conclu l’entraîneur stéphanois.