Rennes: discussions avec Chelsea pour Mendy, doutes sur Niang

Le gardien sénégalais de Rennes, Edouard Mendy, lors du match de Ligue 1 face à Metz, à Longeville-les-Metz, le 4 décembre 2019
/ © 2020 AFP

Le Stade rennais a reconnu mercredi être “en discussion” avec Chelsea en vue d’un éventuel transfert de son gardien Edouard Mendy, tandis que l’attaquant Mbaye Niang semblait lui aussi sur le départ.

“Des discussions ont été initiées, mais on en est au stade des discussions, il n’y a aucun accord pour l’instant, loin de là”, a déclaré le président du club Nicolas Holveck, lors d’une conférence de presse de présentation de l’attaquant Serhou Guirassy, récemment arrivé d’Amiens.

“On sait quelle est la valeur d’Edouard en tant que joueur, en tant qu’homme aussi. Dans notre vestiaire, c’est un joueur très important”, a-t-il ajouté.

Arrivé à Rennes l’été dernier pour 4 millions d’euros après deux saisons très réussies à Reims, l’international sénégalais de 28 ans s’est vite imposé comme un atout majeur du club breton.

Mais les sirènes du club londonien sont fortes pour ce joueur formé au Havre, qui a d’abord passé 5 ans en division d’honneur (désormais National 3, 2006-2011), avant de se faire petit à petit une place à Cherbourg (National, 2011-2015) puis de gagner la Réserve de l’OM (2015-2016) et de signer son premier contrat professionnel à Reims en 2016, à l’âge de 24 ans.

“Je peux comprendre l’envie d’Edouard, il nous en a fait part. Maintenant, il n’est pas dans le pire club d’Europe”, a assuré Holveck. “Pour l’instant, il fait partie du Stade rennais et il en fait bien partie”.

C’est plus compliqué pour l’autre international sénégalais de Rennes, l’attaquant Mbaye Niang, qui avait exprimé cet été son désir de rejoindre Marseille et que l’entraîneur Julien Stéphan n’a pas invité au match amical contre le Benfica samedi dernier à Lisbonne (défaite 2-0).

“Mbaye ne s’était pas présenté à l’entraînement la veille du départ”, a expliqué Stéphan, en regrettant: “Quand les sentiments personnels devancent la conscience professionnelle, ça s’appelle de la manipulation”.

Désormais en concurrence avec Guirassy et avec Martin Terrier, arrivé de Lyon cet été, Niang a joué 90 minutes lors du dernier match de préparation à Nice (défaite 3-2), il était titulaire lors du premier match de championnat à Lille (1-1). “Quel signal supplémentaire je peux envoyer?”, a déclaré l’entraîneur.

“Il y a une concurrence importante, avec des joueurs qui doivent rentrer dans cette concurrence et qui doivent l’accepter. Moi en tout cas je suis ravi d’avoir trois attaquants à ma disposition”.