Real Madrid: Ancelotti “très heureux” de revenir, mais devra “réduire l’effectif”

L’Italien Carlo Ancelotti, alors entraîneur d’Everton, après un match de Premier League contre Wolverhamptonn, à Liverpool, le 19 mai 2021
/ © 2021 AFP

Le nouvel entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a annoncé mercredi lors de la conférence de sa présentation qu’il allait devoir “réduire l’effectif”, et s’est dit “très heureux” d’entraîner à nouveau Karim Benzema, “un joueur top”.

“Je veux remercier le président. Je suis très heureux de revenir ici, je sens que j’y suis chez moi”, a déclaré Ancelotti en ouverture la conférence de presse, mercredi soir.

Arrivé mercredi à la mi-journée à Madrid, le technicien italien jusqu’alors sur le banc d’Everton a signé son nouveau contrat dans l’après-midi, avant d’offrir sa première conférence de presse en début de soirée.

Déjà entraîneur du Real Madrid entre 2013 et 2015, il avait notamment raflé une Ligue des champions (2014) à la tête du club merengue.

“Je me souviens de tout très clairement”, a-t-il affirmé mercredi. “Les matches gagnés, les triomphes, les moments difficiles aussi, le jour de mon départ, le jour de ma première arrivée… Cinq ans ont passé, mais revenir ici est toujours quelque chose de très spécial. J’ai les mêmes sensations que lors de ma première arrivée. Mais là, j’ai plus de certitudes, plus de confiance”, a-t-il précisé.

Ancelotti a balayé les questions sur le mercato et sur le futur visage de son équipe, assurant qu’il vient d’arriver et qu’il n’a “pas eu le temps de parler avec le club”. Idem pour son encadrement, “on l’élaborera dans les prochains jours”, a précisé Ancelotti.

Il a toutefois assuré qu’il devra “réduire l’effectif” : “on va voir comment on va faire. le but n’est pas de recruter à tout prix un attaquant qui marque 30 buts par saison, mais d’essayer de trouver des solutions pour que les ailiers ou les milieux marquent un peu plus”, a indiqué le technicien italien, qui va prôner un football “offensif, spectaculaire”.

Ancelotti a aussi précisé qu’il est “très heureux” d’entraîner à nouveau l’avant-centre français Karim Benzema : “il a beaucoup progressé ces derniers temps, il a plus de responsabilités, c’est un joueur top”.

Ancelotti a chaleureusement salué les journalistes espagnols qu’il a reconnus sur l’écran durant la conférence de presse virtuelle, et a plaisanté en disant qu'”ici, personne ne change, il n’y a que les entraîneurs qui changent !”.

Concernant son “ami Zizou”, Ancelotti n’a pas encore parlé avec son prédécesseur, qu’il avait pris comme adjoint lors de son premier passage sur le banc madrilène, mais a promis qu’il va lui parler très prochainement.