Rattrapé par le Covid-19, Aouar manque sa première avec les Bleus

Le milieu de Lyon, Houssem Aouar (d), lors de la demi-finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich, à Lisbonne, le 19 août 2020
Par Francois-Jean TIXIER, Antoine MAIGNAN / © 2020 AFP

Déjà privé de Paul Pogba pour le même motif, le sélectionneur Didier Deschamps va devoir se passer des services du jeune talent lyonnais Houssem Aouar, testé positif au Covid-19 et dans l’incapacité d’honorer sa première convocation chez les Bleus.

Le retrait du milieu de 22 ans faisait peu de doute après l’annonce vendredi de sa contamination au nouveau coronavirus, au lendemain d’une nouvelle salve de tests organisée par l’Olympique lyonnais auprès de ses joueurs et du staff.

La Fédération a officialisé la nouvelle dans la soirée par communiqué.

Placé en quatorzaine par l’OL, Aouar “ne pourra donc pas répondre à la convocation de Didier Deschamps pour le rassemblement qui débute lundi” en vue des matches de Ligue des nations en Suède puis contre la Croatie à Saint-Denis, les 5 et 8 septembre, a écrit la FFF.

La place libérée est revenue à Nabil Fekir, également formé à Lyon et qui évolue désormais au Betis Séville. L’attaquant de 27 ans était déjà présent en Albanie lors de la dernière sortie des champions du monde, en novembre 2019 avant la longue interruption liée à la pandémie.

Le coup est rude pour Aouar, star de l’été à l’OL, qui devait parachever son fabuleux mois d’août avec une première apparition chez les Bleus à Clairefontaine.

“Les résultats reçus ce (vendredi) matin par la direction médicale du club révèlent qu’Houssem Aouar est le seul joueur de l’effectif à être déclaré positif au Covid-19. Dès la prise de connaissance des résultats, Houssem Aouar a été isolé et mis en quatorzaine alors qu’il est totalement asymptomatique”, avait annoncé plut tôt son club, confirmant le forfait du joueur pour la rencontre de Ligue 1 remportée 4 à 1 à domicile par ses coéquipiers face à Dijon.

“Partie remise”

“L’Olympique Lyonnais précise par ailleurs que la contamination du joueur s’est produite à l’extérieur du club. Houssem Aouar reprendra avec le groupe professionnel dans 10 à 15 jours en fonction des prochains tests de contrôle qu’il devra subir”, selon le demi-finaliste de la Ligue des champions.

L’entraîneur Rudi Garcia avait lui-même jugé fort probable l’absence d’Aouar au premier rassemblement international de l’année 2020. “Mais ce n’est que partie remise pour lui”, avait-il commenté sur la chaîne de télévision Telefoot.

Pour Aouar, un habitué de la sélection Espoirs (16 sélections entre 2017 et 2019), c’est une nouvelle désillusion après avoir déjà failli accéder aux Bleus un an plus tôt. Privé de nombreux cadres, Deschamps n’avait pas pu convoquer le Lyonnais, lui-même blessé aux adducteurs.

Une saison et une demi-finale de Ligue des champions plus tard, Aouar pouvait pourtant bien rêver de temps de jeu sous le maillot des champions du monde, tant le N.8 de l’OL a impressionné l’Europe à Lisbonne en août.

Pogba également touché

Lors du tournoi final de la Ligue des champions, il a livré une superbe performance contre Manchester City en quarts (3-1), après avoir déjà été très en vue en huitièmes contre la Juventus Turin.

De quoi taper dans l’oeil de nombreuses écuries européennes, et du sélectionneur national.

“Il a une habileté technique, il est aussi capable de marquer des buts, et il a apporté plus de continuité à ses performances”, avait d’ailleurs jugé le sélectionneur jeudi en conférence de presse.

Deschamps n’est décidément pas verni pour ce premier rassemblement de l’année. Jeudi, il a déjà dû modifier en urgence sa liste pour rayer le nom de Paul Pogba, le champion du monde de Manchester United diagnostiqué positif au Covid.

Ce développement a fait les affaires d’Eduardo Camavinga, le très précoce (17 ans) milieu du Stade rennais, convoqué pour la première fois chez les Bleus. Le défenseur central de Leipzig, Dayot Upamecano, devrait aussi connaître son baptême au Château de Clairefontaine lundi.

La surprise de la liste est cependant venue de la convocation d’Adrien Rabiot, le milieu de la Juventus Turin que Deschamps n’avait plus appelé depuis deux ans et son refus de figurer parmi les réservistes du Mondial.