Rachat OGC Nice: décision de l’Autorité de la concurrence avant la fin de la semaine

Supporters de l’OGC Nice lors d’un match de Ligue 1 face au Paris-SG, à l’Allianz Riviera, le 18 mars 2018
/ © 2019 AFP

L’Autorité de la concurrence (ADLC) devrait rendre sa décision d’ici la fin de la semaine concernant la prise de contrôle de l’OGC Nice par le groupe pétrochimique Ineos pour une centaine de millions d’euros, a annoncé sa présidente.

“L’instruction du rachat de l’OGC Nice se poursuit à un rythme très soutenu et pourrait aboutir dans les tout prochains jours (avant la fin de la semaine)”, a écrit Isabelle Da Silva, présidente l’ADLC sur son compte twitter.

“L’Autorité de la concurrence s’attache à examiner les rachats dans le délai le plus court possible”, ajoute-t-elle.

L’Autorité de la concurrence avait accordé à la mi-août une dérogation à l’effet suspensif à l’équipe de Jim Ratcliffe, le milliardaire anglais candidat au rachat du club de football azuréen, afin de lui permettre de recruter des joueurs sans attendre l’officialisation du transfert définitif de propriété.

Longtemps bloqué sur le marché estival, qui se clôture le 2 septembre, avec une seule recrue enregistréele néo-pro Kephren Thuram, 18 ansles futurs dirigeants niçois s’activent pour rattraper le temps perdu dans un processus de vente ralenti par les dissensions.

Selon plusieurs sources concordantes, au moins trois renforts seraient en bonne voie de conclusion : l’attaquant international danois Kasper Dolberg (21 ans) de l’Ajax Amsterdam, le prêt d’Adam Ounas (23 ans), l’attaquant international algérien de Naples, et celui d’une vielle connaissance niçoise, Dalbert, le latéral gauche brésilien de l’Inter de Milan.

Par ailleurs, Adrien Tameze, le milieu de terrain pilier de l’équipe de Patrick Vieira, pour lequel les dirigeants du Spartak Moscou s’étaient déplacés début août, serait proche du départ. Selon Nice-Matin, les négociations seraient bien avancées pour un transfert d’une dizaine de millions d’euros pour l’ancien joueur de Valenciennes L2) qui avait été engagé en 2017 pour un peu moins d’un million d’euros.

Bien que très diminué par les blessures et les départs sans compensation au cours d’un été mouvementé, Nice, actuel 2e derrière l’OL avec 6 points, recevra le 28 août l’OM pour le compte de la 3e journée de championnat, dans un derby décalé en raison du G7 à Biarritz.