Qualifs Mondial-2022: son avenir fixé, Kane bien présent avec l’Angleterre

Le capitaine de l’équipe d’Angleterre Harry Kane transforme un penalty contre le Danemark en demi-finale de l’Euro à Wembley, le 7 juillet 2021
Par Frédéric HAPPE / © 2021 AFP

Après son transfert avorté à Manchester City, Harry Kane a démontré qu’il avait vite tourné la page, que ce soit en club ou en équipe d’Angleterre au sein de laquelle il affronte la Pologne mercredi (20h45/18h45 GMT) dans un match des qualifications pour le Mondial-2022.

Ira ? Ira pas ? Le suspense sur l’avenir du capitaine des Three Lions avait duré presque jusqu’au terme de la fenêtre estivale des transferts.

Devant l’intransigeance du président de Tottenham, Daniel Levy, mais aussi le peu d’empressement des Citizens à formuler une offre à la hauteur des attentes des Spurs, après avoir déjà misé 100 millions de livres (117 M EUR) sur Jack Grealish, Kane avait lui-même sifflé la fin de la partie.

“Je vais rester à Tottenham cet été”, avait-il écrit le 25 août sur son compte Twitter, promettant d’être “concentré à 100% pour aider l’équipe à réussir”.

Cette annonce, faite à la veille de l’annonce par Gareth Southgate de son groupe pour les matches internationaux de septembre, avait grandement soulagé le sélectionneur des vice-champions d’Europe.

Un appétit de ballon intact

“La chose positive de notre point de vue est que tout semble résolu et clair maintenant concernant sa situation en club et il peut se concentrer totalement” sur le football, a jugé Southgate.

“Je suis sûr qu’il est impatient maintenant d’aller sur le terrain avec Tottenham et avec nous la semaine prochaine”, a-t-il alors ajouté.

Modèle de professionnalisme et de dévouement collectif, Kane devait pourtant encore faire oublier son retour tardif à l’entraînement.

Mis sur le compte d’une quarantaine après ses vacances prolongées, ce “retard” avait laissé planer le spectre d’une éventuelle bouderie de sa part.

Il n’a pas tardé à rassurer les sceptiques, inscrivant un doublé pour sa première titularisation de la saison contre Paços Ferreira (3-0) qui a ouvert les portes de la Ligue Europa Conférence aux Spurs, avec le brassard en prime, Hugo Lloris étant laissé au repos.

Avec la sélection aussi, il a rapidement repris ses bonnes vieilles habitudes, marquant de la tête contre la Hongrie (4-0) et sur penalty contre Andorre (4-0).

Buteur lors des 14 derniers matches anglais en éliminatoiresil a même trouvé 18 fois le chemin des filets et donné 6 passes décisives sur cette période

, il a montré un appétit de ballon intact, moins de deux mois après l’échec en finale de l’Euro à Londres mi-juillet contre l’Italie (1-1 a.p., 3-2 t.a.b.).

Le record de Rooney vacille

“Quand j’ai suggéré de le faire rentrer (contre Andorre, à l’heure de jeu), il était debout à mes côtés avec le haut de son jogging enlevé et les bas relevés en trois secondes et demi”, a raconté Southgate après le match.

Face à la Pologne, principal adversaire des Anglais pour la première place du groupe directement qualificative pour le Qatar, Kane tentera d’enchaîner un 15e match de qualification avec un but, avec en ligne de mire le record absolu de Wayne Rooney en sélection.

Avec 40 buts à son actif en 63 sélections, il lui en manque 13 et s’il continue au même rythme de 0,63 but par match, il pourrait rattraper le Red Devil lors de sa 84e sélection, là où Rooney avait atteint ce total à sa 115e.

“Il est sur la bonne voie. Espérons qu’il reste en bonne santé et s’il joue les matches, je ne vois pas comment le record pourrait ne pas être battu”, a assuré Southgate.