Qualifs Mondial-2022: le Portugal concède le nul en Serbie (2-2)

Le défenseur serbe Nikola Milenkovic (g), à la lutte avec l’attaquant portugais Diogo Jota, lors de leur match de qualification pour la Coupe du monde 2022, le 27 mars 2021 à Belgrade
/ © 2021 AFP

Le Portugal, champion d’Europe en titre, a dû se contenter du match nul face à la Serbie (2-2) en éliminatoires de la zone Europe pour le Mondial-2022, samedi à Belgrade.

Avec quatre points, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo sont deuxièmes du groupe A, à égalité avec leur adversaire du soir, leaders.

Dominateurs tout au long de la première période, les hommes du sélectionneur Fernando Santos, dont c’était le 1.000e match sur un banc de touche, se sont relâchés lors du second acte.

Diogo Jota, clinique dans les airs, a cru poser les bases d’un succès tranquille en signant un doublé lors des 45 premières minutes.

L’attaquant de Liverpool, revenu de blessure il y a seulement trois semaines, a marqué de la tête à deux reprises, à chaque fois sur des centres venus du côté droit.

Le joueur de 24 ans, malgré sa taille moyenne (1,78m), a d’abord repris un centre parfait de Bernardo Silva dans la surface pour ouvrir le score (11e). Puis il a parfaitement coupé un bon service de Cédric Soares pour faire le break (36e).

Radonjic décisif

S’ils n’ont pas concédé la moindre occasion au cours du premier acte, les champions d’Europe en titre ont été cueillis à froid dès l’entame de la seconde période.

Le milieu du Hertha Berlin, Nemanja Radonjic, prêté par l’Olympique de Marseille et entré en jeu au retour des vestiaires, a débordé côté droit et déposé un centre sur la tête d’Aleksandar Mitrovic pour la réduction du score (46e).

L’avant-centre de Fulham a inscrit à cette occasion sa 39e réalisation en équipe nationale, synonyme de record dans l’histoire de la sélection serbe.

Ce but a installé le doute dans l’équipe portugaise qui est tout de suite apparue beaucoup moins sereine. Elle a logiquement été à nouveau sanctionnée sur une contre-attaque fulgurante des Serbes.

Radonjic, encore lui, a bien lancé Filip Kostic dans la profondeur, le milieu de l’Eintracht Francfort battant ensuite facilement le gardien de l’Olympique lyonnais, Anthony Lopes, pour égaliser (60e).

But non validé

A la recherche d’un 103e but en sélection qui l’aurait rapproché du record mondial de l’Iranien Ali Daei (109), Cristiano Ronaldo a beaucoup tenté, en vain. L’attaquant de la Juventus Turin s’est montré imprécis, envoyant une frappe hors du cadre (8e), de même que plusieurs coups francs (44e, 58e).

Déjà peu convaincant lors de la victoire étriquée du Portugal contre l’Azerbaïdjan mercredi (1-0), le quintuple Ballon d’or a réalisé un match poussif, à l’image de sa sélection.

Pourtant, sur la dernière occasion de la rencontre, au bout du temps additionnel, il a repris un centre du jeune Nuno Mendes et le ballon a semblé franchir la ligne mais l’arbitre néerlandais de la rencontre M. Danny Makkelie n’a pas validé le but (90+3).

“On a marqué un but qui n’a pas été validé alors que le ballon est entré, dans un match de ce niveau ce n’est pas possible”, a soufflé Fernando Santos à l’issue de la rencontre.

Le Portugal a donc manqué son premier vrai test lors de ces éliminatoires. Il se déplacera mardi au Luxembourg, vainqueur en Irlande dans la soirée (1-0), pour la 3e journée de ces qualifications.