Qualifs Mondial-2022: l’Angleterre doit assumer son nouveau statut

Le sélectionneur anglais Gareth Southgate à l’entraînement à Burton-on-Trent le 1er septembre 2021
/ © 2021 AFP

Un mois et demi après la finale de l’Euro perdue à domicile contre l’Italie, l’Angleterre reprend la route des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 avec le statut d’équipe à battre et un premier défi de haute volée en Hongrie jeudi.

Sous l’égide de Gareth Southgate, désormais reconnu en tant que meneur d’hommes, un peu moins en tant que tacticien, le standing des “Three Lions” s’est renforcé avec cette finale perdue à Wembley aux tirs au but contre l’Italie (1-1, 3-2 t.a.b.), trois ans après avoir atteint le dernier carré du Mondial-2018.

Les “Three Lions” doivent maintenant s’affirmer davantage offensivement pour postuler à un titre mondial au Qatar en décembre 2022.

Ils défient la Hongrie jeudi, puis reçoivent Andorre dimanche et iront affronter la Pologne mercredi 8.

La solidité défensive est incontestable (deux buts encaissés en sept matches à l’Euro). Mais la finale face à l’Italie a laissé un goût amer, celui d’une équipe qui a marqué trop vite (Luke Shaw, 2e), trop laissé le ballon à l’adversaire (30% de possession en seconde période), trop attendu, et qui n’a jamais été en mesure de vraiment reprendre le jeu à son compte pour éviter la séance finale de loterie.

Pour Southgate, et beaucoup d’observateurs, la sélection anglaise a encore une grande marge de progression.

“Nous savons que nous étions la plus jeune équipe à partir des huitièmes de finale, la moins expérimentée en termes de sélections, et donc il n’y a aucun doute sur le fait que les joueurs vont continuer de progresser individuellement ainsi que collectivement”, a-t-il rappelé

En toute logique, ce jeune groupe (25 ans de moyenne d’âge) est quasiment inchangé par rapport à la phase finale de juin dernier, pour la reprise des éliminatoires.

Retour d’Alexander-Arnold

La seule nouveauté significative est la première convocation de l’avant-centre de Leeds United Patrick Bamford (24 ans) qui a été préféré au jeune attaquant de Manchester United, Mason Greenwood, pourtant décisif en ce début de saison.

Trent Alexander-Arnold, qui était blessé au mois de juin, est également rappelé, ce qui donne une quatrième option de très haut niveau à Southgate pour le poste de latéral droit, en plus de Reece James, Kyle Walker et Kieran Trippier.

Deux joueurs seront particulièrement à suivre lors de ces trois matches éliminatoires: Jack Grealish et Harry Kane.

Le premier a été recruté au prix fort105 millions de livrespar Manchester City il y a trois semaines. Sa première participation à la Ligue des champions dans les semaines à venir, sa faculté à gérer la pression dans une équipe de tête de Premier League, peuvent-elles lui permettre de franchir un palier et de devenir un titulaire indiscutable en sélection?

Ses courtes apparitions dans les fins de matches à l’Euro ont montré sa capacité à donner une identité offensive plus affirmée aux Three Lions. Un message fort de Southgate est attendu.

Quant à Harry Kane, son état de forme et sa motivation restent à surveiller après son transfert manqué à Manchester City et l’obligation de rester au moins une année de plus à Tottenham, une équipe devenue trop petite pour lui.

Après un début parfait dans les éliminatoires (3 victoires en 3 matches), les Anglais devront répondre présent dès jeudi à Budapest. La sélection hongroise a marqué les esprits à l’Euro en bousculant l’équipe de France (1-1) dans une ambiance surchauffée, et en étant toute proche de se qualifier aux dépens de l’Allemagne (2-2).