Qualifs Euro-2023: les Bleuets prolongent l’embellie en Serbie

Les Bleuets vainqueurs de l’Islande lors du dernier Euro à Györ le 31 mars 2021, se sont imposés à la Serbie à Belgrade
/ © 2021 AFP

Portée par ses deux Amine, Adli et Gouiri, et Rayan Cherki, l’équipe de France Espoirs a conforté sa place de leader du groupe H en s’imposant en Serbie 3-0, mardi lors des qualifications pour l’Euro-2023.

Face aux Serbes, les Bleuets ont su rester mobilisés après la balade 5-0 vendredi à Brest contre des Ukrainiens rapidement réduits à dix. Un carton plein en deux matches et un beau rebond après l’accident contre les îles Féroé en septembre (1-1).

Un stade du Partizan vide, victime de la concurrence du match de l’équipe A serbe face à l’Azerbaïdjan, également à Belgrade, une pelouse très grasse, un adversaire rugueux. Cette quatrième rencontre de qualifications avait tout du match piège, mais l’équipe de Sylvain Ripoll ne s’est pas embourbée malgré un début de match un peu laborieux.

Face à un 11 français identique à celui aligné contre l’Ukraine, les Serbes se sont montrés dangereux les premiers. Sur une frappe lointaine de Marko Bjekovic (18e), Illan Meslier a dû se détendre pour écarter le danger.

L’éclair côté français est arrivé une dizaine de minutes plus tard sur un exploit individuel. Amine Adli, lancé côté droit, a perforé la surface adverse pour ouvrir la marque d’une frappe croisée du droit (1-0, 29e). Deuxième match avec les Espoirs et deuxième but pour l’attaquant de Leverkusen, après celui inscrit face aux Ukrainiens.

Peu en réussite dans cet exercice avec Nice, Amine Gouiri n’a pas failli juste au moment de transformer un penalty, après un centre contré du coude par Marko Bjekovic (2-0, 43e). L’occasion pour l’ancien Lyonnais, encore très en vue dans ce match, d’inscrire son sixième but avec les Espoirs.

Une performance assombrie quand Gouiri a dû céder sa place à la 66e minute, visiblement touché à une cuisse. La sortie du Niçois, conjuguée à la fatigue, ont rendu la fin de match moins fluide.

Mais Rayan Cherki, déjà auteur vendredi d’une entrée étincelante avec un doublé, s’est offert le troisième but du match. Son troisième également en deux apparitions avec les Bleuets.

L’attaquant lyonnais a célébré son but comme Kylian Mbappé, bras croisés et sourire malicieux. Un hommage du Lyonnais de 18 ans à la star du Paris SG très élogieux à son égard lors d’un récent entretien à L’Equipe.

“Sur le plan comptable, c’était important d’aller chercher ces deux victoires. On consolide notre place en tête du groupe (ndlr: un point devant l’Ukraine). Ca va nous permettre de bien préparer les prochains rendez-vous”, s’est réjoui Sylvain Ripoll au micro de Canal Plus Sport.

Prochaines échéances: la réception de l’Arménie, le 11 novembre à Grenoble et le déplacement en Macédoine du Nord le 16 novembre.