Qualif. Mondial-2022: Ronaldo et le Portugal retrouvent le sourire

L’attaquant portugais Cristiano Ronaldo, auteur du 2e but pour son équipe face au Luxembourg, lors de leur match de qualification pour le Mondial-2022, le 30 mars 2021 à Luxembourg
/ © 2021 AFP

Trois jours après un match nul frustrant en Serbie (2-2), le Portugal de Cristiano Ronaldo a souffert mais a assuré l’essentiel en s’imposant (3-1) au Luxembourg, mardi en qualifications pour le Mondial-2022 de football.

Trois jours après avoir quitté le terrain en jetant à terre son brassard quelques secondes avant la fin du match à Belgrade après s’être vu refuser un but valable dans le temps additionnel, CR7 a cette fois contribué à la victoire de son équipe.

Le capitaine portugais (36 ans), qui restait sur quatre rencontres sans marquer avec la “Seleçao”, a inscrit son 103e but en 173 sélections et s’est ainsi rapproché du record de buts en équipe nationale détenu par l’Iranien Ali Daei (109 buts).

Toutefois, le Portugal, vainqueur sans briller de l’Azerbaïdjan mercredi 1-0), a éprouvé toutes les peines du monde pour se défaire d’une coriace équipe luxembourgeoise. Menés au score après un but de Gerson Rodrigues (30e), les Lusitaniens ont renversé la vapeur grâce à Diogo Jota (45e+2), Ronaldo (50e) et Joao Palhinha (80e).

Après ce succès, les Lusitaniens ont pris la tête du groupe A avec sept points en trois rencontres, au bénéfice d’une meilleure différence de buts que la Serbie (+3 contre +2).

Le début de match est équilibré entre des Portugais maladroits et des Luxembourgeois audacieux, à l’image d’une frappe de Danel Sinani contrée in-extremis par José Fonte (14e) ou d’un centre-tir du capitaine Laurent Jans (15e).

Jota encore buteur

La Seleçao s’est enfin réveillée avec un coup franc de Ronaldo repoussé par Anthony Moris (23e), qui a ensuite bloqué une frappe de Renato Sanches (28e) et détourné un tir puissant de Bernardo Silva (35e).

Mais entre-temps, le Luxembourg, qui a joué crânement sa chance sur chaque situation, a ouvert le score par Rodrigues, d’une jolie tête plongeante (1-0, 30e).

Sanches a de nouveau tenté sa chance mais Moris a claqué le ballon en corner (42e). Dans le temps additionnel, le gardien luxembourgeois n’a en revanche rien pu faire sur une tête de Jota, déjà auteur d’un doublé samedi en Serbie (1-1, 45e+2).

Au retour des vestiaires, Ronaldo a donné l’avantage aux siens d’une reprise à bout portant sur un centre de Joao Jancelo (1-2, 50e). Il a ainsi évité d’enchaîner un cinquième match consécutif sans marquer avec la sélection, ce qui aurait été une première depuis 2012.

Le joueur de la Juventus Turin a ensuite manqué le doublé en ratant de manière improbable un double face à face avec le gardien luxembourgeois (78e). Mais heureusement pour les Portugais, Palhinha a tué le suspense dans la foulée en marquant de la tête le troisième but de la Seleçao (1-3, 80e).

A un peu plus de trois mois de l’Euro, où il défendra son titre, le Portugal a cependant encore peiné à convaincre.