Qatar-2022: Alonso, nouveau sélectionneur uruguayen, croit fermement à la qualification

Diego Alonso, le nouveau sélectionneur de l’Uruguay le 4 janvier 2022 à Montevideo
/ © 2022 AFP

Le nouveau sélectionneur de l’Uruguay, Diego Alonso, a assuré mardi que la Celeste “serait à la prochaine Coupe du monde” au Qatar en novembre malgré les difficultés actuelles, à quatre matches de l’issue des éliminatoires de la zone sud-américaine.

Nommé le 14 décembre en remplacement d’Oscar Tabarez, dont le manque de résultats et le risque de voir l’Uruguay manquer un Mondial depuis 2010 (4e place) a précipité la chute malgré son aura, Diego Alonso “croit profondément que l’Uruguay, qui fait les choses comme elle doit les faire, sera à la Coupe du monde”.

“La confiance que j’ai dans les joueurs de l’équipe nationale” est totale, “ce qu’ils ont fait et ce qu’ils peuvent faire est infini”, a déclaré l’ancien entraîneur de l’Inter Miami, club de MLS, lors de sa première conférence de presse au stade Centenario de Montevideo.

Le nouveau sélectionneur devrait rapidement communiquer sa première liste pour le prochain match fin janvier au Paraguay, et faire appel à la rescousse les leaders historiques tels le capitaine Diego Godin (Cagliari) et les attaquants vedettes Luis Suarez (Atlético Madrid) et Edinson Cavani (Manchester United).

Le Brésil (35 points) et l’Argentine (29) déjà qualifiés, l’Equateur (3e, 23 pts) y étant presque, la quatrième place directement qualificative se jouera entre quatre équipes : la Colombie et le Pérou (17 pts), le Chili et l’Uruguay (16 pts), voire encore mathématiquement la Bolivie (15pts) et le Paraguay (13 pts). Seul le Venezuela (10e, 7 pts) semble définitivement hors course.

L’équipe classée cinquième devra disputer un barrage contre une équipe d’un autre continent.

L’arrivée d’Alonso à Montevideo a été retardée car il avait été diagnostiqué positif au Covid-19 pendant un séjour en Europe.

Ex-international uruguayen ayant évolué en Europe, notamment en Espagne, Diego Alonso, 46 ans, a débuté sa carrière d’entraîneur en Uruguay à la tête notamment du club de Peñarol puis a dirigé des équipes au Mexique et au Paraguay avant de rejoindre l’Inter Miami, le club de David Beckham.