L’entraîneur du Paris-SG, Thomas Tuchel, avant le match de Ligue 1 à Brest, le 9 novembre 2019
/ © 2019 AFP

“Est-ce que j’ai aimé? Non, pas du tout”: l’entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel a peu goûté au voyage express à Madrid de sa superstar Neymar, mardi pour assister à un match de Coupe Davis, mais “ce n’est pas le moment de perdre la tête”, a-t-il tempéré jeudi.

“Comme entraîneur, est-ce que j’aime ce vol? Non pas du tout, c’est clair. Mais est-ce que c’est le moment de perdre la tête? Non”, a déclaré le technicien à la veille de la réception de Lille en Ligue 1.

Alors qu’il est attendu face aux Dogues, après plus d’un mois d’absence en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, “Ney” a passé sa soirée de mardi dans la capitale espagnole pour assister au tournoi de tennis relooké par son ancien partenaire au Barça Gerard Piqué.

Le Brésilien a publié une photo sur les réseaux sociaux aux côtés du défenseur catalan et de son coéquipier Jordi Alba.

“Qu’est-ce que je peux faire? Je ne suis pas son papa, je ne suis pas la police, je suis son entraîneur. Il a bien fait l’entraînement hier (mercredi)”, a expliqué Tuchel. “Il a été très professionnel durant ces deux semaines (de trêve internationale), il a fait plus que les autres. Il a fait des entraînements avec le groupe, du travail individuel.”

Neymar doit revoir Madrid dès lundi prochain, mais avec son club cette fois-ci, qui rencontre le Real mardi pour un sommet de Ligue des champions.