L’entraĂ®neur du PSG Thomas Tuchel donne des instructions lors du match contre l’OM au Parc des Princes, le 27 octobre 2019
Par Antoine MAIGNAN / © 2019 AFP

Egos, confiance, fatigue… Thomas Tuchel au dĂ©fi de la gestion: l’entraĂ®neur du Paris SG dispose d’un effectif plus dense dont il veut tirer le meilleur, entre blessures et stars en manque de matches comme Edinson Cavani, qui vise enfin la titularisation Ă  Dijon vendredi.

S’il y a une chose qui n’a pas changĂ© depuis la saison dernière Ă  Paris, c’est bien le nombre de places rĂ©servĂ©es Ă  l’infirmerie. Entre longues indisponibilitĂ©s (Thilo Kehrer), blessures de moyen terme (Neymar, Thomas Meunier), pĂ©pins physiques (Marco Verratti, Ander Herrera) ou maladie (Thiago Silva), le club champion de France revit en 2019-20 ce qui rythmait son quotidien l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

A savoir, la nĂ©cessitĂ© de jongler, chaque week-end et particulièrement pour ce dĂ©placement Ă  Dijon, avec les absences, les retours, les organismes Ă  mĂ©nager. A la diffĂ©rence, toutefois, qu’il y aura peu de chances cette saison de voir Tuchel contraint de piocher dans son centre de formation pour trouver onze joueurs aptes.

En Bourgogne, malgrĂ© le forfait de six potentiels titulaires, l’entraĂ®neur allemand pourra en effet aligner une Ă©quipe compĂ©titive. Pire, il aura mĂŞme des dĂ©cisions fortes Ă  prendre quant Ă  l’identitĂ© de ses joueurs offensifs.

Car mĂŞme sans Neymar, ils sont nombreux Ă  postuler Ă  une place, derrière Kylian MbappĂ© et Angel Di Maria, qui paraissent incontournables. Pablo Sarabia, Eric Maxim Choupo-Moting, Mauro Icardi… et surtout Cavani: autant d’egos Ă  gĂ©rer, de corps Ă  mĂ©nager, de surplus d’Ă©nergie Ă  canaliser.

“Mon job de prendre des dĂ©cisions”

“Chaque joueur de cette Ă©quipe veut jouer tous les matches”, a confirmĂ© Thomas Tuchel jeudi en confĂ©rence de presse. Quelques jours plus tĂ´t, il Ă©tait dĂ©jĂ  longuement revenu sur la question, assumant son rĂ´le de “gestionnaire”: “Je peux imaginer que ça puisse ĂŞtre difficile pour certains, mais je n’ai pas peur, c’est mon job de prendre des dĂ©cisions, de les expliquer Ă  mon Ă©quipe et Ă  mes joueurs. Et c’est le job du joueur d’accepter, d’ĂŞtre déçu aussi. Mais si on veut atteindre nos objectifs, c’est nĂ©cessaire. Ce n’est pas possible d’avoir une grande Ă©quipe sans dĂ©cisions difficiles et sans joueurs déçus”, avait-il confiĂ© avant PSG-OM.

En creux, le discours s’adresse tout particulièrement Ă  Cavani, blessĂ© Ă  une hanche fin aoĂ»t, disponible depuis plusieurs matches mais jamais titularisĂ©, et envoyĂ© sur la pelouse uniquement en fin de rencontre dimanche, dans un match contre l’OM dĂ©jĂ  pliĂ© depuis de longues minutes (4-0).

La faute à un Mauro Icardi en pleine bourre, auteur de sept buts en sept matches depuis son arrivée dans la capitale.

“Peut-ĂŞtre” qu’Ă  Dijon, Cavani retrouvera ses habitudes et figurera dans le onze, a glissĂ© Tuchel jeudi, sans toutefois assurer que l’Uruguayen, “disponible”, pourrait tenir sur la durĂ©e d’un match. Mais avec dans un coin de sa tĂŞte, forcĂ©ment la tentation d’impliquer le meilleur buteur de l’histoire du club, qu’il sait touchĂ© par sa situation personnelle.

Le cas Mbappé comme leçon

“Il n’est pas complètement heureux et c’est absolument normal. Maintenant, il doit combattre comme chaque joueur pour trouver le rythme, et pour avoir sa place (…) C’est une phase un peu difficile pour lui et l’Ă©quipe a très, très bien Ă©voluĂ© sans lui. On est Ă  un moment oĂą son rĂ´le a peut-ĂŞtre un peu changĂ©, mais c’est la situation actuelle”, a dĂ©veloppĂ© le coach.

Celui-ci a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  une situation similaire il y a quelques semaines, avec le retour de blessure de Kylian MbappĂ© Ă  gĂ©rer. Ce qu’il a tentĂ© de faire, en mĂ©nageant sa star.

Avec un rĂ©sultat mitigĂ©: le champion du monde a dĂ» retourner Ă  l’infirmerie après deux apparitions fin septembre, et ne s’est pas privĂ© pour Ă©voquer son mĂ©contentement de ne pas ĂŞtre titularisĂ© plus tĂ´t une fois sa blessure guĂ©rie. “Il a travaillĂ© très intensivement et sĂ©rieusement pour revenir très vite, presque trop vite”, a avouĂ© l’Allemand dimanche soir.

Après cet Ă©pisode, Tuchel semble donc prĂŞt Ă  assumer des choix forts. Celui de laisser le “Matador” Cavani sur la touche face au dernier de L1 en serait la dure confirmation.

Composition probable des Ă©quipes de Dijon et du Paris SG, qui s’affrontent vendredi (20h45) en ouverture de la 12e journĂ©e de Ligue 1:

Dijon: A.GomisChafik, Ecuele Manga, S. Coulibaly, Lautoa, MendylR. Amalfitano, Ndong, PereiraBaldé ou Mavididi, Tavares (cap.)

Paris SG :NavasDagba, Marquinhos (cap.), Kimpembe, DialloGueye, Paredes, Bernat (ou Sarabia)Di Maria, Cavani (ou Icardi), Mbappé

Arbitre: Ruddy Buquet