PSG: Mauro Icardi, entre buts et doutes

La joie de l’attaquant argentin du Paris Saint-Germain Mauro Icardi, après avoir ouvert le score contre Strasbourg, lors de la 2e journée de L1, le 14 août 2021 au Parc des Princes
Par Alexis HONTANG / © 2021 AFP

Après une saison pourrie par les blessures, l’attaquant star Mauro Icardi s’est remis à marquer des buts cet été, mais le ciel n’est pas tout à fait bleu pour lui, avec l’arrivée de Lionel Messi qui trouble son avenir au Paris SG.

A Brest vendredi (21h00 heure de Paris, GMT +2), le “Goleador” sera l’atout offensif N.1 aux côtés de Kylian Mbappé, pour aider le PSG à remporter un troisième succès en autant de journées de Ligue 1.

Mais c’est un autre Argentin, né à Rosario et passé par le FC Barcelone comme lui, qui a fait réagir jeudi l’entraîneur breton Michel Der Zakarian.

“Je préférerais que Messi soit là, parce que j’aime le joueur. C’est toujours un plaisir de jouer contre des grands joueurs”, a lancé le technicien.

Mais la “Pulga”, qui n’a qu’une semaine d’entraînement dans les jambes, est incertaine pour le déplacement, a fait savoir son homologue parisien Mauricio Pochettino.

Icardi, lui, arrive lancé. Avec deux réalisations, il est le Parisien le plus efficace de ce début de Championnat.

Ses buts ont lancé la mission reconquête d’une équipe dont la majorité des cadres, sollicités par l’Euro ou la Copa América, n’ont pas atteint leur forme de compétition.

Non-convoqué par l’Albiceleste, le “Goleador” a profité de l’été pour se refaire une santé.

en forme

“Physiquement, je me sens très bien. Je suis content de la préparation qu’on a pu faire, on a très bien travaillé”, a réagi l’avant-centre de 28 ans, samedi.

Décisif du pointu du pied droit à Troyes (2-1), puis de la tête face à Strasbourg (4-2), l’ancien “bomber” (buteur, en italien) de l’Inter Milan a retrouvé son instinct de renard des surfaces.

L’Argentin restait sur un exercice gâché par des blessures (genou, cuisse, adducteurs) qui lui ont fait rater près de la moitié des matches.

Avec 13 buts en 28 rencontres toutes compétitions confondues, soit son bilan le plus maigre depuis 2013/14 (9 buts), son rendement n’a pas été à la hauteur des 60 millions d’euros dépensés par le PSG pour en faire le successeur d’Edinson Cavani, parti il y a un an.

Cette saison décevante a nourri les rumeurs autour d’un départ dès cet été, bien avant la fin de son contrat expirant en 2024.

Or l’intéressé a répété fin juillet sur Instagram qu’il allait rester “cette saison, la prochaine, et la prochaine!!! Cela n’a jamais fait de doute”.

Mais ça, c’était avant l’arrivée de Messi, qui a fait bouger les plaques tectoniques de l’attaque parisienne.

futur remplaçant ?

Aux oubliettes les “Quatre fantastiques” dont Icardi devait être l’un des héros, au même titre que Neymar, Mbappé et Angel Di Maria.

La planète foot rêve aujourd’hui du trio Messi-Neymar-Mbappé, qui n’a pas encore de surnom.

Quelle place pour Icardi, appelé à devenir remplaçant ? La question se pose d’autant qu’il n’apparaît pas, selon la presse, comme un proche de Messi, qu’il n’a plus côtoyé en sélection depuis 2018.

Le buteur représente une valeur marchande non-négligeable pour un club qui cherche à vendre d’ici la fin du mercato, le 31 août.

De quoi relancer les discussions autour d’un transfert.

“Comme tous les joueurs, Mauro fait partie de l’équipe. Nous savons que tout peut arriver dans le football mais il n’y a aucune raison particulière de penser qu’il n’a pas de futur ici”, a balayé Mauricio Pochettino.

Le technicien a répété vendredi que le club “était ouvert à tout” sur le marché.

Son dossier pourrait être lié à celui de Mbappé, à l’avenir incertain, depuis que les discussions traînent autour de sa prolongation de contrat expirant en 2022. Sur le terrain ou en dehors, Icardi n’a pas fini de faire parler de lui.