Michel Platini, alors prĂ©sident de l’UEFA, lors d’un congrès Ă  Zurich, le 1er juin 2011
/ © 2019 AFP

Opposant de toujours Ă  l’assistance vidĂ©o Ă  l’arbitrage dans le football, Michel Platini a qualifiĂ© la VAR de “belle merde” dimanche soir Ă  la tĂ©lĂ©vision italienne.

“Il faudrait une demi-heure pour expliquer pourquoi ça ne règle pas les problèmes. Ca les dĂ©place. Je suis contre la VAR. Je pense que c’est une belle merde et que malheureusement, on ne reviendra pas en arrière”, a dĂ©clarĂ© Platini, invitĂ© de l’Ă©mission “Che tempo che fa” sur la Rai.

L’ancien N.10 de l’Ă©quipe de France s’est toujours dit dĂ©favorable Ă  la VAR et ne voulait pas en entendre parler lorsqu’il Ă©tait prĂ©sident de l’UEFA.

La confĂ©dĂ©ration europĂ©enne, dĂ©sormais prĂ©sidĂ©e par le Slovène Aleksander Ceferin, n’a d’ailleurs introduit le dispositif que cette annĂ©e en Ligue des Champions, sa compĂ©tition phare.

Alors que sa suspension “de toute activitĂ© liĂ©e au football” est terminĂ©e depuis dĂ©but octobre, Platini a par ailleurs estimĂ© qu’il pouvait encore jouer un rĂ´le dans le football.

“A 64 ans, j’ai la possibilitĂ© de faire une dernière aventure. Mais je ne peux pas me tromper et je dois bien y rĂ©flĂ©chir”, a-t-il dit.

Ancien milieu d’exception de l’Ă©quipe de France, Platini est devenu prĂ©sident de l’UEFA en 2007 et s’apprĂŞtait Ă  succĂ©der au Suisse Sepp Blatter Ă  la tĂŞte de la Fifa, quand une affaire de gros sous a prĂ©cipitĂ© sa chute.

Le double demi-finaliste de la Coupe du monde (1982 et 1986) a été suspendu quatre ans pour avoir perçu un paiement sans contrat écrit et tardif de deux millions de francs suisses de la part de Blatter.

L’ex-capitaine des Bleus n’a pas pu se prĂ©senter Ă  la prĂ©sidence de la Fifa oĂą son ancien bras droit, Gianni Infantino, a Ă©tĂ© finalement Ă©lu en fĂ©vrier 2016, puis rĂ©Ă©lu en juin dernier.

“A la Fifa, ils ne voulaient pas de moi comme prĂ©sident. Je voulais dĂ©fendre le football et j’Ă©tais le seul footballeur qui pouvait devenir prĂ©sident de la Fifa”, a dĂ©clarĂ© Platini dimanche, ajoutant ne plus avoir de rapports avec Blatter ou Infantino.