Pirlo (Juventus) voit la Super Ligue comme un “projet d’avenir”

L’entraîneur de la Juventus Turin, Andrea Pirlo, lors du match de Série A contre l’Atalanta Bergame, le 16 décembre 2020 à Turin
/ © 2021 AFP

L’entraîneur de la Juventus, Andrea Pirlo, a estimé mardi que la nouvelle Super Ligue, porté par le président du club Andrea Agnelli, était un “projet d’avenir”, tout en appelant ses joueurs à rester “concentrés” sur la qualification en Ligue des champions.

“C’est une évolution pour le monde du football. Il y a eu beaucoup de changements ces dernières années: de la Ligue des champions, à la façon de jouer, en passant par les règles”, a expliqué Pirlo lors de la conférence de presse d’avant-match contre Parme, en Serie A, prévu mercredi.

“Mais je ne suis pas la meilleure personne pour vous expliquer cela”, a précisé l’ancien vainqueur de la Coupe du monde 2006. “Le président (de la Juventus, ndlr) est en première ligne et c’est à lui d’en parler”.

Andrea Agnelli a en effet été propulsé vice-président de la nouvelle structure privée “Super League”, qui prévoit d’organiser cette compétition européenne semi-fermée entre 20 clubs.

“Ce matin, le président nous a expliqué ce qu’est ce projet, pas en détail mais dans les grandes lignes”, a poursuivi Pirlo.

“Il nous a donné une grande confiance et a réitéré que le plus important est de continuer notre travail, car la Ligue des champions se mérite en gagnant sur le terrain”.

La Juve, qui règne sur le championnat italien depuis neuf ans, ne se trouve qu’à la quatrième place de la Serie A, la dernière qualificative pour la Ligue des champions, à sept journées de la fin de la saison.

Mercredi, lors de la 32e journée, les Bianconeri pourront compter sur Cristiano Ronaldo, de retour après un problème musculaire, pour affronter Parme, avant-dernier du classement.

“Ce n’est qu’un projet, (les joueurs) savent que le football continue, qu’ils doivent rester calmes et concentrés sur le présent, qui est Parme”, a conclu Pirlo.

A l’inverse, l’AS Rome, seule équipe italienne encore en course pour un titre européen via la Ligue Europa, a dénoncé mardi la création d’une Super Ligue.

“La Roma est fermement opposée à ce système +fermé+, car il va à l’encontre de l’esprit du jeu que nous aimons tous”, a déclaré le club de la capitale dans un communiqué.

“Certaines choses sont plus importantes que l’argent, et nous restons fermement attachés au football italien au niveau national, ainsi qu’à des compétitions européennes équitables et ouvertes à tous”, a ajouté le club.