Nantes: Kita inaugure une statue d’Henri Michel

Statue à l’effigie d’Henri Michel, légende du club “canari”, à La Beaujoire à Nantes, le 8 mai 2021
/ © 2021 AFP

Le président du FC Nantes, Waldemar Kita, a inauguré samedi en petit comité une statue d’Henri Michel, légende du club “canari”.

Installée sur un socle devant l’entrée d’honneur du stade de la Beaujoire, dans un lieu pour l’instant inaccessible aux supporters à l’intérieur de l’enceinte, la statue dorée représente l’ancien capitaine des Canaris, jeune et balle au pied, dans le feu de l’action.

Également sélectionneur vainqueur des Jeux olympiques en 1984, puis celui des Bleus au Mondial-1986, Henri Michel est décédé en avril 2018 à l’âge de 70 ans.

“Parmi tous les joueurs ayant participé à l’écriture de l’histoire du FC Nantes et de son palmarès, il y en a un qui a fait l’unanimité, toutes générations confondues: Henri Michel, la légende de la légende”, a déclaré M. Kita en présence d’une poignée d’anciens Nantais.

“C’est un devoir de mémoire, c’est mon devoir. Merci pour tout Henri”, a ajouté le président nantais, très critiqué par les supporters et qui a vu plusieurs sponsors prendre leurs distances.

Au premier rang des invités, Jean-Claude Suaudeau, qui a évolué aux côtés de Michel avant de rejoindre l’encadrement et de porter le “jeu à la nantaise” quasiment à sa perfection.

“Cela fait bizarre d’être là alors qu’il est parti”, a-t-il déclaré à l’AFP, par ailleurs peu disert sur les déboires actuels de Nantes, 18e et barragiste virtuel.

Le club reçoit Bordeaux à 13h00 dans un sprint final tendu pour le maintien.

Depuis des mois, de nombreux supporters nantais critiquent la direction Kita et l’accusent notamment de s’approprier la mémoire de cette légende du club et du football français.

Comme à chaque match à domicile depuis l’automne, des dizaines de supporters étaient pour leur part réunis dans le calme à l’extérieur du stade, séparés par une demi-douzaine de cars de CRS, pour réclamer le départ de Waldemar Kita.