Mondial-2022/Qualifs: Cristiano Ronaldo, cap sur le Qatar et les 800 buts

L’attaquant portugais Cristiano Ronaldo, lors du match contre l’Irlande, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, le 11 novembre 2021 à Dublin
Par Bruno CRAVO / © 2021 AFP

Insatiable compétiteur et serial buteur, Cristiano Ronaldo compte bien qualifier le Portugal pour le Mondial-2022 lors du duel contre la Serbie dimanche (20H45) à Lisbonne.

Le capitaine portugais et ses coéquipiers peuvent se contenter d’un match nul lors du choc au sommet du groupe A face aux Serbes pour valider directement leur billet pour le Qatar (21 novembre-18 décembre).

Les deux équipes, invaincues, se sont livrées à un chassé-croisé en tête du classement depuis le début des éliminatoires et affichent le même nombre de points (17), les champions d’Europe 2016 occupant la place de leader grâce à une meilleure différence de buts (+12 contre +8).

En cas de défaite lors du match décisif contre la formation des Balkans, les Portugais passeraient une nouvelle fois par le périlleux exercice des barrages.

En 2013, Ronaldo avait dû marquer à quatre reprises afin d’écarter la Suède de Zlatan Ibrahimovic et de s’envoler pour le Mondial-2014 au Brésil.

Costume de sauveur

Le football produit par le Portugal depuis quelque temps est décevant, à l’image de son pâle match nul contre l’Irlande, 51e nation au classement Fifa, jeudi à Dublin (0-0).

Et si “CR7” souhaite entrer dans le cercle très fermé des joueurs ayant disputé cinq Coupes du monde, aux côtés de l’Italien Gianluigi Buffon ou de l’Allemand Lothar Matthäus, il n’est pas impossible que le quintuple Ballon d’or doive enfiler à nouveau le costume de sauveur de la Seleçao.

En septembre, l’attaquant de 36 ans avait par exemple évité une humiliante défaite à domicile, déjà face à l’Eire, en renversant la rencontre d’un doublé au bout du temps additionnel (2-1). Ces deux réalisations lui avaient permis de battre le record mondial de buts en sélection jusqu’alors détenu par l’Iranien Ali Daei (109).

Avec désormais 115 réalisations au compteur, dont six lors de ces éliminatoires, Cristiano Ronaldo ne s’en contente pas: “Je veux mettre la barre encore plus haut”, assurait-il dans une interview accordée à Sky Sports fin octobre.

Surtout, le joueur le plus capé des sélections européennes (183) ne souhaite pas en terminer avec sa carrière internationale pour se concentrer sur son club, Manchester United, où il est revenu cet été après avoir commencé à y écrire sa légende entre 2003 et 2009.

“Pourquoi me retirer ?”

“Mais pourquoi me retirer ? Je pense que ce n’est pas encore le moment”, avait-il expliqué à la chaîne de télévision britannique.

Alors qu’il cumule les records de longévité, comme ceux récemment battus du nombre d’apparitions à l’Euro (25) ou en Ligue des champions (180), Cristiano Ronaldo a défini ses propres critères pour tirer sa révérence.

“C’est quand je sentirai que je ne suis plus capable de courir, de dribbler, de tirer, que la puissance est partie (…) mais j’ai toujours cela donc je veux continuer, je suis toujours motivé”, confiait-il à Sky Sports.

Et pour Ronaldo, rien de tel que les records pour nourrir son ambition dévorante. Désormais, chaque rencontre qu’il dispute peut signifier un nouvel exploit.

Totalisant 798 réalisations en matches officiels au cours de sa carrière, le joueur formé au Sporting Portugal a l’occasion d’atteindre face à la Serbie un nouveau jalon: les 800 buts.

Une performance seulement réalisée par Josef Bican, attaquant austro-tchèque ayant joué de 1931 à 1955 et meilleur buteur de toute l’histoire du football professionnel selon la Fifa, avec 805 réalisations.