Mondial-2022/Qualifications Amsud: une victoire, trois points c’est tout pour l’Argentine

Lionel Messi pendant le match Argentine-Pérou, le 14 octobre 2021 à Buenos Aires
/ © 2021 AFP

L’Argentine a poursuivi dans la douleur sa route vers Qatar-2002 en clôturant la série de trois matches de qualifications par un court succès 1 à 0 face au Pérou, jeudi à Buenos Aires.

L’Albiceleste a finalement inscrit 7 points lors de cette trêve internationale d’octobre, avec le nul concédé au Paraguay (0-0) et la nette victoire décrochée contre l’Uruguay (3-0). Le capitaine Messi peut rentrer à Paris avec la fierté du devoir accompli.

Dans match fermé rendu très rugueux par l’engagement des Péruviens (20 fautes commises), l’essentiel est là au final pour l’Albiceleste qui signe un 25e match consécutif sans défaite. Le dernier revers du vainqueur de la Copa America 2021 remonte à la demi-finale de la Copa America 2019 perdue (2-0) face au Brésil, futur lauréat.

Si omniprésent lors de la nette victoire face à l’Uruguay, Lionel Messi a bien tenté de combiner avec son compère du Paris SG, Angel Di Maria, titularisé à sa gauche, mais la finition faisait défaut chez le longiligne gaucher.

Messi pensait avoir été décisif en déposant un coup franc sur la tête de Cristian Romero qui faisait trembler les filets mais le défenseur argentin était signalé hors-jeu (9e).

C’est finalement l’attaquant de l’Inter Milan, Lautaro Martinez, qui parvenait à débloquer la situation en inscrivant l’unique but d’une tête rageuse au 1er poteau avant la pause (41e), parfaitement servi par le défenseur Nahunel Molina en une-deux avec Rodrigo de Paul.

Le plus dur semblait fait, mais sur une rare occasion de but, hormis un coup-franc, le Pérou est parvenu à obtenir un penalty grâce à la rapidité de Jefferson Farfan parti en profondeur et heurté par Emiliano Martinez sorti à sa rencontre.

Yoshimar Yotun a voulu faire parler la poudre de son pied gauche mais son boulet de canon était trop enlevé et venait ricocher sur le haut de la transversale (62e).

Le coup est passé près et Messi tentait de mettre les siens à l’abri, mais son coup franc aux vingt mètres à mi-hauteur n’a pas réussi à tromper la vigilance de Pedro Gallese, le gardien péruvien (69e).

Guido Rodriguez en fin de match (87e) pensait avoir mis un terme aux sueurs froides argentines, mais son but de la tête sur corner était refusé pour avoir poussé son vis-à-vis.