Mondial-2022: l’Espagne étrille la Géorgie 4-0

Mission accomplie pour les Espagnols, vainqueurs sans forcer de la Géorgie à Badajoz, le 5 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Trois jours après son cinglant revers en Suède (2-1), l’Espagne a retrouvé des couleurs et a largement dominé la Géorgie 4-0 dimanche à Badajoz (sud-ouest du pays) dans le cadre de la cinquième journée des qualifications pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Cette victoire relance les Espagnols, qui reprennent la tête du groupe B mais ont vu leurs chances de qualification directe pour le Mondial-2022 au Qatar être compromises après leur défaite à Solna jeudi face aux Suédois, qui comptent un point de retard mais deux matches en moins.

Les Espagnols n’ont laissé aucune chance à la sélection géorgienne dirigée par l’ex-international français Willy Sagnol, en inscrivant trois buts dès la première période.

Le jeune Marcos Llorente, transfiguré par Diego Simeone à l’Atlético, a délivré deux passes décisives pour Carlos Soler (25e) et Ferran Torres (41e), après l’ouverture du score de Gaya dès la 14e, sur une frappe depuis l’extérieur de la surface détournée par le défenseur central Guram Kashia dans ses propres filets.

Gaya a ensuite dû sortir, visiblement touché au mollet gauche selon la fédération espagnole et a été remplacé par Brais Mendez en deuxième période (74e).

En deuxième période, un contre express de la Roja a débouché sur le but du 4-0 de Pablo Sarabia. Et le score aurait pu être plus lourd, puisqu’un but marqué par Gaya (33e) a été refusé pour une position de hors-jeu de Ferran Torres au départ de la passe. Idem pour le but annulé de Sarabia en toute fin de partie (90e+3).

Mais la Géorgie aussi a eu ses quelques occasions : acculée dans sa surface en première période, les hommes de Sagnol sont revenus des vestiaires avec d’autres intentions.

Les Géorgiens ont failli égaliser sur une boulette d’Unai Simon, qui a mal capté un ballon après une frappe adverse (62e), puis trois minutes plus tard, sur une tentative géorgienne qui a obligé Simon à s’allonger pour détourner cette frappe sur sa barre transversale (65e).

La Roja retrouvera un autre adversaire à sa portée, avec le Kosovo mercredi (20h45), pour clore sa fenêtre internationale de septembre.