Mondial 2022: l’Angleterre s’arrache et fait le plein contre la Pologne

La joie du défenseur anglais Harry Maguire, après avoir marqué le 2e but pour son équipe face à la Pologne, lors de leur match de qualifications pour le Mondial-2022, le 31 mars 2021 au stade de Wembley à Londres
/ © 2021 AFP

L’Angleterre est allée chercher au forceps une victoire (2-1) contre la Pologne mercredi, qui lui permet de faire le plein de points après trois matches dans le groupe I des éliminatoires pour le Mondial 2022.

Après ses victoires contre Saint-Marin (5-0) et en Albanie (2-0), les Three Lions comptent 9 points et devancent la Hongrie de 2 longueurs et l’Albanie de 3, alors que la Pologne ne pointe qu’à la 4e place avec 4 unités.

Cette victoire doit beaucoup plus au caractère plutôt qu’au talent des Anglais, dont le jeu offensif a ronronné, malgré une grosse possession de balle.

Le sélectionneur Gareth Southgate avait pourtant averti ses hommes avant le match contre la tentation de “lever le pied” sous prétexte que Robert Lewandowski, la principale menace rouge et blanche, était absent sur blessure.

L’ouverture du score, avant même que les 20 premières minutes ne soient passées, sur un pénalty obtenu avec un peu de métier par Raheem Sterling, semblait pourtant leur offrir une soirée tranquille.

Harry Kane ne s’était en tout cas pas posé de question pour frapper au centre et inscrire son 34e but en 53 sélections (1-0, 19e).

Mais à force de ne pas arriver à creuser l’écart, ni même à vraiment mettre l’adversaire sous une forte pression, les Anglais ont semblé sortir du match et John Stones, si solide et si bon avec Manchester City depuis le début de la saison, a commis une bourde qu’on pensait appartenir au passé.

Sur une passe de son gardien Nick Pope, guère rassurant dans son jeu au pied, Stones a tergiversé et le joueur de Brighton Jakub Moder lui a chipé le ballon.

Après un une-deux avec le Marseillais Arkadiusz Milik, il a transpercé le gardien d’une frappe puissante pour une égalisation inespérée (1-1, 58e).

On ne voyait pas trop comment les locaux allaient réussir à s’en sortir, alors que Southgate restait étonnamment inactif sur son banc, n’effectuant aucun changement avant la 86e minute.

Animé dans doute par une soif de revanche, John Stones s’est finalement jeté en toute fin de match pour sauver un corner mal engagé et remettre en retrait pour son partenaire de la défense centrale Harry Maguire, dont la reprise puissante n’a été qu’effleurée par Wojciech Szczesny (2-1, 85e).

Privé de pas mal de ses atouts offensifs, et malgré une composition pour aller de l’avant avec Kane, Sterling, mais aussi Mason Mount et Phil Foden, l’Angleterre sait en tout cas qu’elle n’a ps beaucoup de marge.

Les enseignements tirés par cette trêve internationale concerneront sans doute plus la défense, où le système à quatre a marqué des points malgré la bourde du soir. Les choix pour la liste des 23 de l’Euro seront très compliqués pour Southgate à certains postes.