Mondial-2022: La Belgique et Martinez ne lâchent pas Eden Hazard

L’attaquant belge Eden Hazard pendant le match qualificatif au Mondial-2022 contre la République Tchèque au stade Roi Baudouin de Bruxelles le 5 septembre 2021
Par Benoît NOEL / © 2021 AFP

L’attaquant belge Eden Hazard, en grande difficulté depuis deux ans au Real Madrid, peut toujours compter sur le soutien du sélectionneur des Diables Rouges Roberto Martinez, qui estime que son joueur “peut terminer la saison en beauté”.

“C’est une situation inhabituelle. Nous ne nous attendions pas à ce que ça se passe comme ça. Mais c’est le football”, a déclaré Martinez au journal Het Laatste Nieuws. “J’ai vu qu’il allait bien sur le plan médical. Il est en pleine forme”.

Le son de cloche en provenance de Madrid est différent. Hazard ne joue quasiment pas (il n’a plus été titularisé depuis sept rencontres) et ses maigres apparitions montrent des prestations ordinaires, indignes de son talent.

Hazard était arrivé à Madrid à l’été 2019, recruté à Chelsea pour 115 millions d’euros, avec la lourde tâche de faire oublier Cristiano Ronaldo.

Débarqué en surpoids dans la capitale espagnole, le Wallon avait ensuite accumulé les blessures, usant ainsi la patience de ses patrons.

Selon plusieurs médias espagnols, le divorce serait consommé et un transfert ne serait pas à exclure pour un joueur sur qui l’entraîneur Carlo Ancelotti ne semble plus compter malgré des paroles régulièrement rassurantes sur le temps de jeu à venir de la star belge.

Retour à Chelsea ?

“Nous avons une bonne relation avec le Real Madrid. Nous savons qu’il fait un travail supplémentaire pour se maintenir le plus en forme possible. Eden veut faire tout ce qui est possible pour atteindre son plus haut niveau”, explique Martinez, à contre-courant de la presse ibérique qui pointe une baisse de motivation de l’ailier.

La période internationale qui s’ouvre avec des duels face à l’Estonie et au pays de Galles pour la Belgique, pourrait constituer un fameux bol d’air pour le frère aîné de Thorgan, en grande forme, lui, avec son club de Dortmund.

Eden aura à coup sûr du temps de jeu (vu les forfaits de Lukaku, Batshuayi et Tielemans) comme ce fut le cas lors des rencontres précédentes lors desquelles son niveau de jeu avait plutôt rassuré.

“Cette période de matches internationaux est une grande opportunité pour lui de jouer”, assure Martinez. “Ce n’est pas une situation idéale. Mais nous ne nous inquiéterons pas tant qu’Eden continuera à prendre du plaisir en jouant au football. (…) Je pense qu’il peut terminer la saison en beauté”.

Selon divers médias espagnols, les Merengues toutefois seraient prêts à la brader à 50 millions d’euros.

Et pour la première fois, le site spécialisé Transfertmarkt a estimé cette semaine la valeur d’Eden (25 millions) inférieure à celle de Thorgan (27).

“Je serais un club, je miserais pourtant davantage sur Eden que sur moi”, explique, protecteur, le frère cadet.

De quoi alimenter les rumeurs de départ. Newcastle, le Bayern, la Juventus seraient des piste crédibles même si le scénario le plus souvent évoqué est un retour à Chelsea.

Mais pour que ces clubs manifestent un intérêt réel, il faudra qu’Eden Hazard joue. Et surtout qu’il joue bien. De préférence dès samedi face à l’Estonie contre qui la Belgique pourrait valider son ticket pour le Mondial-2022 au Qatar.