Mondial-2022: Joao Moutinho, gage d’expérience pour le Portugal

Le milieu de terrain portugais Joao Moutinho, à la lutte avec son homologue suisse Remo Freuler, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le 10 septembre 2017 à Lisbonne
Par Bruno CRAVO / © 2021 AFP

Aussi infatigable que Cristiano Ronaldo ou Pepe, Joao Moutinho offre toujours à 35 ans des gages d’expérience et d’engagement collectif qui justifient son statut au sein de l’équipe du Portugal, qui se déplace en république d’Irlande jeudi en qualifications pour le Mondial-2022 (20h45).

Avec 140 sélections, le milieu de Wolverhampton est le deuxième joueur le plus capé de l’histoire du Portugal, derrière son capitaine Ronaldo (182) mais devant une autre icône et Ballon d’Or, Luis Figo (127).

Aussi fiable que discret, l’ancien Monégasque fait partie de la colonne vertébrale de trentenaires sur lesquels le sélectionneur Fernando Santos se repose depuis que la Seleçao a été sacrée championne d’Europe, à l’instar du buteur en série “CR7” (36 ans), du défenseur Pepe (38 ans) et du gardien Rui Patricio (33 ans).

Son empreinte sur l’histoire du football lusitanien restera d’ailleurs marquée par son intervention cruciale dans l’action précédant le but décisif d’Eder en finale de l’Euro-2016 face à la France (1-0).

“L’âge, ce n’est qu’un nombre. Je veux être bien et sentir que je peux aider l’équipe dans laquelle j’évolueen l’occurrence, l’équipe nationaleet j’espère apporter ma contribution quand le sélectionneur l’entend”, déclarait le vétéran en septembre avant un match amical face au Qatar.

Malgré la concurrence de milieux aux profils aussi différents que William Carvalho ou Renato Sanches, Ruben Neves ou Matheus Nunes, Santos continue de compter sur le vétéran formé au Sporting Portugal, passé ensuite au FC Porto avec lequel il a été sacré trois fois champion national.

Vision du jeu

“Moutinho est un joueur d’une énorme qualité. C’est l’un des meilleurs pour voir le jeu qu’ait connu le Portugal. Un jour, il sera sûrement entraîneur”, a affirmé le sélectionneur (67 ans) en juin dernier.

“Sans aucun doute, Joao Moutinho est le joueur le plus intelligent avec qui j’ai joué. Sa capacité à penser sur le terrain aiderait n’importe qui”, a souligné Ruben Neves, son équipier à Wolverhampton.

Si, contrairement à Pepe et Cristiano Ronaldo, il peine parfois à maintenir l’intensité du haut niveau, sa présence sur le terrain rassure ses équipiers et améliore le jeu collectif: les deux secrets de sa longévité en sélection.

Sans cesse en mouvement, le champion de France 2017 avec Monaco multiplie les gestes pour replacer un partenaire, solliciter une passe ou demander un appel.

Pendant l’Euro cet été, au cours duquel il fut titulaire contre la France (2-2) puis lors du 8e de finale perdu contre la Belgique (1-0), un commentateur saluait encore sa “capacité tactique à être presque toujours au bon endroit” même s’il ne courait “plus beaucoup”.

“J’ai toujours essayé d’aider les plus jeunes, ou ceux qui, selon moi, pouvaient contribuer à améliorer l’équipe, de la même manière qu’on a pu le faire avec moi”, confiait le milieu de poche (1,70 m) juste après le tournoi disputé l’été dernier.

Interrogé sur son avenir avec l’équipe nationale, Joao Moutinho ne s’avance pas. “Le plus important n’est pas que je sois au Mondial-2022, mais que la sélection y soit”, disait-il en septembre, plaçant, comme à son habitude, l’intérêt collectif au-dessus du sien.