Mondial-2022: face aux Bleus, la Finlande veut “réitérer le miracle” de 2020

Le sélectionneur de la Finlande Markku Kanerva durant le match de qualification au Mondial contre la France à Lyon, le 7 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Après une victoire surprise contre les Bleus en amical l’an dernier (2-0), “nous voulons réitérer ce miracle”, dit à l’AFP le sélectionneur finlandais Markku Kanerva, avant le match à Helsinki contre la France mardi (20h45), pour la dernière journée des qualifications du Mondial-2022.

La sélection nordique est deuxième du groupe D avec 11 points, derrière la France (15 points), déjà qualifiée, mais devant l’Ukraine (9 pts), une 2e place qui lui offre actuellement un ticket pour les barrages.

Q: Comment vous sentez-vous avant votre match contre la France?

R: “C’est bien de rencontrer les champions du monde et l’équipe qui vient de remporter la Ligue des nations. J’ai été très impressionné par leur jeu en demi-finale contre la Belgique, et en finale contre l’Espagne, ils ont mérité de remporter le titre. En ce qui concerne l’équipe en particulier, les joueurs individuels sont incroyables. (…) Nous avons de bons souvenirs l’année dernière avec cette équipe quand nous l’avons rencontrée en match amical à Paris, et que nous avons gagné 2-0. Nous voulons réitérer ce miracle!”

Q: Vous allez rencontrer les Bleus mardi pour la troisième fois en un an. Ces rencontres vous ont-elles permis de mieux cerner les forces et les faiblesses des hommes de Didier Deschamps?

R: “C’est une bonne équipe qui n’a malheureusement pas beaucoup de faiblesses (…). Elle est très stable et de qualité. Nous les avons bien étudiés, leurs coups de pied arrêtés, etc. Mais leur puissance offensive est énorme. Je suis très impressionné par leur jeu offensif, par leur créativité. Ils ont différents types d’attaquants, ils ont aussi de très bons milieux de terrain créatifs. Si on réfléchit à leur structure offensive, c’est bien que l’on ait certains schémas d’attaque en tête, mais il y en a tellement. Ces types de joueurs individuels et habiles peuvent créer de nombreuses options en attaque (…). Nous devons très bien défendre, c’est certain. Et être très compacts. Nous avons réussi à le faire même lorsque nous avons perdu contre eux la dernière fois (3-0 en septembre, NDLR)à certains moments du match, nous avons très bien défendu et nous avons également créé quelque chose en attaque. Ce sera une tâche difficile pour nous de prendre des points ou même de les battre, mais je crois aux miracles! Et nous essaierons de faire tout ce que nous pouvons pour que ce miracle se réalise.”

Q: L’attaquant vedette de la sélection, Teemu Pukki, connaît une saison plutôt difficile en Premier League avec Norwich. Cela va-t-il affecter sa confiance avant de rencontrer l’équipe de France?

R: “Je ne pense pas que cela le dérange beaucoup car il a été très efficace en équipe nationale. J’espère bien sûr qu’il marquera quelques buts pour renforcer sa confiance en lui! Mais oui, je souhaite toujours que chacun de mes joueurs soit prêt mentalement et avec une bonne confiance en soi lorsqu’ils se retrouvent en équipe nationale.”

Q: De manière générale, que pensez-vous de vos chances de vous qualifier pour ce qui pourrait être le premier Mondial de la Finlande?

R: “Nous avons des chances. Je pense que nous avons tout entre les mains et nous sommes prêts à réaliser notre rêve.”

Q: Il y a deux ans, vous aviez déjà réalisé un miracle, celui de vous qualifier pour l’Euro. Le fait d’avoir participé pour la première fois à une grande compétition internationale a-t-il changé l’état d’esprit de l’équipe?

R: “Oui, c’était une expérience merveilleuse pour nous de jouer un grand tournoi pour la première fois dans l’histoire du football finlandais. D’un autre côté, nous avons également affronté des adversaires difficiles lors des matches de qualifications. Mais tous ces matches difficiles nous ont aidé à savoir comment nous jouions et je suis très reconnaissant d’avoir rencontré ce genre d’équipes au cours des cinq dernières années avec la sélection nationale. Nous avons tous apprécié de jouer ces grands matches avec la pression que nous devions gérer. Maintenant, il est temps de montrer la force mentale de l’équipe.”

Propos recueillis par Sam KINGSLEY