Mondial-2022: de Manchester au Portugal, les deux visages de Bruno Fernandes

Bruno Fernandes avec la sélection du Portugal contre l’Irlande à Algarve, près de Faro, le 1er septembre 2021
Par Thomas CABRAL / © 2021 AFP

Brillant avec Manchester United mais décevant en équipe du Portugal, Bruno Fernandes doit profiter de l’absence de Cristiano Ronaldo pour montrer son meilleur visage mardi en Azerbaïdjan (18h00), en qualifications pour le Mondial-2022.

A la veille de son 27e anniversaire, le milieu offensif arrivé tardivement en Seleçao n’a plus de temps à perdre pour s’imposer au sein d’un effectif qui regorge de talents mais doit trouver un nouveau souffle après ses succès à l’Euro-2016 et en Ligue des nations 2019.

“Le problème de l’équipe du Portugal c’est qu’il y a trop de génies, trop de joueurs individualistes comme Cristiano Ronaldo, Jota, Bruno Fernandes, Rafa ou Cancelo”, analysait le commentateur Antonio Tadeia au lendemain de la victoire du Portugal sur l’Irlande (2-1), arrachée sur le fil grâce à un doublé miraculeux de Ronaldo.

“Bernardo Silva est un joueur plus collectif, alors que Bruno Fernandes a l’habitude d’être décisif”, ajoutait ce journaliste sportif à propos du pari du sélectionneur Fernando Santos d’associer les maestros de Manchesterà City et Uniteddans le onze de départ de mercredi dernier.

La victoire face à l’Irlande a permis au Portugal de rester en tête du classement du groupe A des qualifications de la zone Europe, aux côtés de la Serbie, et restera marqué par les deux buts de Ronaldo, qui a établi un nouveau record mondial de buts en sélection (111).

Bruno Fernandes, lui, n’en retiendra qu’une faute arrachée dans la surface, pour un penalty que Ronaldo n’a pas converti, et un coup franc passé près du cadre irlandais. Et, surtout, un manque de connexion entre les milieux et les attaquants portugais.

Buteur face au Qatar

Le Portugal s’est de nouveau imposé samedi en amical contre le Qatar (3-1) mais, là encore, le résultat obtenu par une équipe de remplaçants ne saurait cacher les difficultés ressenties face à la 42e nation du classement Fifa, qui a même marqué un but en jouant à dix.

Entré à l’heure de jeu, Bruno Fernandes a rassuré les siens en marquant le troisième but portugais en toute fin de rencontre, sur penalty, portant son compteur à cinq réalisations et cinq passes décisives en 35 rencontres avec l’équipe du Portugal.

Il en faudra davantage pour lever les doutes qui l’entourent depuis son Euro raté cet été, où il a perdu son statut de titulaire au profit du Lillois Renato Sanches, actuellement absent après avoir subi une opération au genou.

Avec Manchester United, Fernandes a en revanche démarré sa saison sur les chapeaux de roue, avec notamment un triplé lors de la victoire sur Leeds (5-1) en première journée du championnat d’Angleterre.

Au total, depuis qu’il a rejoint les Red Devils en janvier 2020, il a signé 43 buts et 25 passes décisives en 83 matches, réussissant à merveille sa progression vers la Premier League en provenance du Sporting Portugal, où il s’était fait remarquer grâce à 63 buts et 52 passes décisives en 137 rencontres.

Après le déplacement en Azerbaïdjan, le milieu offensif retrouvera aussitôt Cristiano Ronaldo, tout juste transféré de la Juventus Turin vers Manchester, où il a déjà joué entre 2003 et 2009.

Peut-être l’opportunité pour les deux joueurs de roder leur complémentarité pour permettre à Bruno Fernandes de se montrer enfin décisif avec le Portugal.