Moment de sport de l’année: la CAN, parenthèse enchantée pour l’Algérie

Parade de l’équipe d’Algérie dans les rues d’Alger, ovationnée par une foule immense, après avoir remporté leur 2e Coupe d’ Afrique des nations, le 20 juillet 2019
/ © 2019 AFP

Le retour des héros. Habitués à envahir les rues d’Alger pour porter les revendications du “Hirak”, le mouvement de protestation qui secoue le pays depuis février 2019, les Algériens ont connu l’espace d’un été une parenthèse enchantée et inattendue. Près de 30 ans après leur unique sacre africain sur leurs terres, les “Fennecs” ont réussi l’exploit de décrocher une deuxième étoile lors de la Coupe d’Afrique des nations en Egypte. A défaut de “nouvelle indépendance”, l’Algérie a célébré l’épopée victorieuse des hommes de Djamel Belmadi dans une incroyable liesse populaire. Jeunes, femmes, personnes âgées, et même membres de la diaspora désireux de ne rater sous aucun prétexte cette journée historique, tous ont troqué leurs slogans politiques par des chants à la gloire des coéquipiers de Riyad Mahrez. L’énième preuve de l’inégalable pouvoir fédérateur du football.