Marseille: Villas-Boas, le redressement avant le départ

L’entraîneur portugais de l’Olympique de Marseille, André Villas-Boas, en conférence de presse à Marseille, le 26 janvier 2021
Par Stanislas TOUCHOT / © 2021 AFP

Redresser la barre avant de quitter le navire en fin de saison: André Villas-Boas a expliqué vendredi que, sauf énorme surprise, il ne serait plus l’entraîneur de l’OM la saison prochaine, mais a assuré vouloir “créer de bonnes bases pour la suite”, alors que son équipe reste sur trois défaites d’affilée avant de recevoir Rennes samedi.

“J’espère que ça ne sera pas le gros sujet de cette conférence de presse…”, a souri Villas-Boas après avoir très tranquillement lâché ce qui était tout de même une petite bombe: son séjour marseillais ne dépassera pas les deux saisons.

“Oui, je pense que ça sera fini en juin. Je ne demande rien, avec la position qui est la nôtre. C’est normal. Je pense que ça va être la fin et je pense qu’on est tous d’accord”, a-t-il expliqué.

De fait, la perspective de voir le Portugais recevoir une offre de prolongation, ce qui avait été évoqué au mois de décembre, s’est considérablement éloignée au fil de résultats qu’il qualifie lui-même de “désastreux”.

Trois défaites d’affilée en championnat, du jamais-vu depuis avril 2015, une quatrième si l’on ajoute le Trophée des Champions, cinq points pris lors des huit dernières journées: “Normalement avec ce genre de résultats, c’est plutôt le chemin inverse”, a reconnu l’ancien coach de Chelsea et Tottenham.

Toujours souriant, le Portugais a d’ailleurs rappelé à certains journalistes interloqués par son annonce que trois jours plus tôt, lors de la présentation d’Arkadiusz Milik, les mêmes lui avaient demandé s’il était sûr de finir la saison en cours comme entraîneur de l’OM: “Oui, sauf si Pablo (Longoria, le directeur sportif du club) veut me virer !”, avait-il répondu.

Malgré la crise de résultats actuelle, la direction du club continue d’assurer que Villas-Boas finira bien la saison mais, les choses semblent désormais claires, le mariage n’ira pas au-delà.

Milik titulaire ?

“Je ne pense pas possible que ça arrive. On est à 15 points des meilleurs, une distance abyssale. Je vous l’ai déjà dit, l’année prochaine sera +l’année zéro+ à l’OM. Il y aura un nettoyage total. Il faut créer de bonnes bases pour la suite”, a encore expliqué Villas-Boas.

Dans ce contexte, l’objectif des prochaines semaines est évident. L’OM, seulement sixième, doit retrouver une dynamique positive et la réception de Rennes est une première occasion, alors que c’est justement lors du match aller en Bretagne que tout a déraillé pour le club provençal.

L’OM, qui restait alors sur six victoires d’affilée, menait 1-0 quand Gueye a été expulsé. Rennes s’est finalement imposé 2-1 et Marseille a sombré, avec depuis une seule victoire en neuf matches toutes compétitions confondues.

“Il reste beaucoup de matches mais les trois de devant sont loin, il faut être sérieux. C’est dur à rattraper. Rennes est plus près et on a une chance de ne pas les laisser partir. C’est un match important. Je crois en ce groupe, qui vient d’être renforcé. Maintenant on doit arriver à la victoire”, a lancé Villas-Boas vendredi.

Le principal renfort obtenu par +AVB+, c’est bien sûr Milik. Après avoir joué une demi-heure à Monaco, le Polonais pourrait être titularisé samedi afin de secouer un secteur offensif amorphe.

Mais même s’il ne s’agit pas forcément d’une immense surprise, il faudra voir aussi comment le groupe réagit à l’annonce du prochain départ de Villas-Boas.

“On est derrière lui, on l’a montré et on le montrera encore. On est tous ensemble, le collectif, le club. Parfois on ne lui rend pas sa confiance et c’est facile de lui taper dessus”, a assuré Valentin Rongier vendredi, quelques minutes avant la spectaculaire annonce de son coach.