Lyon songe à “se renforcer sérieusement”, selon Aulas

Le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas en conférence de presse le 15 octobre 2019 à Décines-Charpieu, près de Lyon
/ © 2020 AFP

Le président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a indiqué mercredi que son club songeait à se “renforcer sérieusement” au cours du mercato de janvier, même si la piste menant au buteur Karl Toko-Ekambi semble compliquée.

“Le conseil d’administration a adopté cette initiative mais cela ne se fera pas à n’importe quel prix”, a déclaré le patron du club rhodanien, en présentant ses voeux.

“Nous ne voulons pas apparaître comme celui qui arrive avec trop de moyens. Nous ne ferons que des opérations qui correspondent à ce que souhaite le département sportif. Nous ne ferons pas n’importe quoi mais il est probable que l’on va se renforcer sérieusement”, a-t-il précisé.

“La première réaction est de faire en sorte que les jeunes de l’Académie qui jouaient moins se montrent plus. Ils font partie des meilleurs jeunes français et piaffent d’impatience. Il faut les faire jouer plus. C’est la première solution et la seconde est de recruter”, a également suggéré M. Aulas.

L’Olympique lyonnais est en négociations pour engager l’attaquant camerounais de Villareal (1ère div. espagnole), Karl Toko-Ekambi mais l’opération s’avère difficile à faire aboutir.

L’international de 27 ans avait été acquis par l’équipe espagnole contre près de 20 millions d’euros versés à Angers à l’été 2018.

“Pour le moment, ce ne sont pas de bonnes nouvelles mais nos collaborateurs sont aussi en Espagne pour une autre opération”, a confié Jean-Michel Aulas sans plus de précisions.

Ce dernier a confirmé que “l’attaquant Moussa Dembélé, meilleur buteur de l’équipe lyonnaise (12 buts toutes compétitions confondues) ne partira pas car il a envie de rester et il a envie de gagner quelque chose avec Lyon, ce qui serait une progression pour lui”.

“Il y a eu des offres pour lui et d’autres joueurs mais aucun joueur que nous souhaitons garder ne partira en janvier. C’est une évidence”, a conclu le président de l’OL.

Le club rhodanien est contraint de recruter en raison des blessures longues durées du milieu Jeff Reine-Adélaïde et de l’attaquant néerlandais Memphis Depay, tous deux victimes du rupture du ligament croisé antérieur le 15 décembre dernier.