Lyon-Nice: Memphis Depay, capitaine trop absent

L’attaquant lyonnais Memphis Depay, transcendé par le brassard de capitaine, vient de marquer un but contre le FC Metz au Parc OL, le 26 octobre 2019
Par Francois-Jean TIXIER / © 2019 AFP

Brassard et blessures pour Memphis Depay: fraîchement intronisé capitaine de Lyon, avant tout parce qu’il est le meilleur joueur d’un équipage sans véritable leader, l’attaquant néerlandais sera encore absent samedi contre Nice (17h30) en Ligue 1. Pas idéal pour inaugurer son capitanat…

Le fer de lance de l’OL s’est encore blessé derrière la cuisse droite en sélection des Pays-Bas, dont il semble toujours privilégier les rendez-vous au détriment de son club, 14e du championnat avant de recevoir l’OGCN pour la 14e journée de L1.

Pourquoi ne joue-t-il pas ?

C’est la troisième fois en six semaines que Memphis se plaint d’une lésion aux ischios-jambiers.

Il s’était fait mal initialement contre l’Irlande du Nord, le 11 octobre, après avoir inscrit deux buts (3-1). Du coup, Depay avait dû déclarer forfait le 19 octobre contre Dijon (0-0) afin de pouvoir jouer contre Benfica quatre jours plus tard (défaite 2-1).

La rechute est vite arrivée: il est sorti à la mi-temps du match retour contre le club lisboète le 5 novembre (3-1) avant de renoncer au déplacement à Marseille (défaite 2-1), cinq jours plus tard.

Cette fois, c’est contre l’Estonie (6-1), un match sans enjeu, que le Néerlandais s’est blessé.

Meilleur buteur de Lyon cette saison (11 buts toutes compétitions), il sera indisponible pour “une durée indéterminée” selon l’entraîneur Rudi Garcia. Il manquera le match contre Nice puis celui face au Zenit Saint-Pétersbourg mercredi prochain, rencontre capitale de Ligue des Champions. Et Lyon doit disputer neuf matches en 29 jours…

Un “manque de respect”

Après avoir constaté sa rechute, l’entraîneur lyonnais, Rudi Garcia a évoqué “un manque de respect” .

“Notre colère est logique car Memphis est un joueur très important pour l’OL qui le paie et qui a disputé un match qui n’était pas important. Samedi, nous avons déjà fait des pieds et des mains pour qu’il ne joue pas contre l’Irlande du Nord, j’avais eu Ronald Koeman (sélectionneur des Pays-Bas). Il connaît mon sentiment”, a pesté Garcia jeudi.

“Nous avions signalé la nature de sa blessure et nous avions demandé qu’il ne joue pas les deux matches. Memphis avait-il son mot à dire ? C’est toujours le coach qui décide”, a-t-il ajouté, épargnant ainsi, au moins publiquement, son joueur avec lequel il a eu “une explication”.

Au point même d’avoir failli, dans l’énervement, remettre sa décision en jeu pour le capitanat, avant de se raviser au sujet d’un joueur qui, depuis son arrivée à Lyon, a souvent privilégié sa sélection.

De fait, Depay a toujours considéré l’Olympique lyonnais comme un tremplin vers d’autres destinations plus huppées.

“Lyon est un grand club mais pas l’un des cinq meilleurs européens”, avait-il confié à Helden, un magazine néerlandais en janvier 2019.

“Je veux aller dans un club comme le Real Madrid, le FC Barcelone, Chelsea, Manchester City, le PSG ou le Bayern”, avait déclaré le joueur, qui ne jouait pas à Manchester United quand Lyon l’a recruté pour 16 millions d’euros en janvier 2017.

De son côté, le sélectionneur Ronald Koeman a soutenu, le 12 novembre, que Memphis “devrait être dans un club qui soit en course pour les plus grands trophées”. Mais encore faut-il recevoir des offres…

Capitaine par défaut

Malgré cela, le Néerlandais a hérité du brassard pour la saison, par défaut face à l’absence de vrais leaders dans l’effectif, une carence plusieurs fois soulignée par le directeur sportif Juninho.

“Memphis s’est montré à la hauteur sur et en dehors du terrain. Il fait des efforts au niveau de la langue pour progresser”, a souligné Garcia, précisant que l’attaquant avait “même commencé à prendre des cours de français”… Après bientôt trois ans de présence.

Samedi contre Nice, le capitaine sera le latéral Léo Dubois, l’un des six joueurs à avoir déjà porté le brassard depuis l’arrivée de Garcia le 14 octobre. En attendant le retour de Memphis Depay…