Lyon: Encore à court de forme, Boateng retrouve Messi

Le défenseur allemand de l’Olympique lyonnais, Jerome Boateng, s’échauffe avant le match de Ligue 1 entre l’OL et Strasbourg, au Groupama Stadium à Decines-Charpieu, le 12 septembre 2021
Par Francois-Jean TIXIER / © 2021 AFP

Lionel Messi est son tourment sur la toile et peut-être aussi dans son esprit: le défenseur allemand Jérôme Boateng retrouve dimanche à Paris, pour PSG-OL, le génie argentin qui d’un dribble diabolique s’était joué de lui comme à la parade il y a six ans.

Il espère sûrement ne pas se retrouver en position aussi inconfortable: par terre, regardant son adversaire aller battre Manuel Neuer d’un ballon piqué somptueux.

C’était le 6 mai 2015, à l’occasion d’une rencontre de Ligue des Champions entre le FC Barcelone et le Bayern Munich, les anciens clubs des deux rivaux, un sommet gagné par le Barça (3-0).

Messi, avec un dribble-crochet du gauche avait déposé le joueur d’1,90 m. L’action avait suscité des moqueries sur les réseaux sociaux tant le Bavarois avait paru ridiculisé sur l’action.

“Honnêtement, j’aimerais voir chacun d’entre vous défendre contre Messi”, avait alors répondu Jérôme Boateng, un brin agacé.

Et c’est ce qu’il a de nouveau dit au cours de sa présentation à l’OL, le 1er septembre.

“Pour ce qui est de mes expériences avec Messi, il y en a toujours de bonnes et de moins bonnes. Je me demande qui peut dire avoir eu une bonne expérience avec Messi”, a-t-il encore relevé.

Le match de dimanche aura-t-il un air de revanche sous les feux de la Ligue 1 ?

Ce n’est pas certain, tant Boateng (33 ans) est apparu à court de forme sur une demi-heure contre Strasbourg, le 13 septembre et jeudi en Ligue Europa durant 65 minutes face aux Glasgow Rangers.

“Prouver des choses”

Son association avec Jason Denayer est évidemment à parfaire mais l’entraîneur lyonnais estime qu’il est nécessaire pour le défenseur allemand, champion du monde en 2014 et deux fois vainqueur de la Ligue des Champions (2013, 2020), d’enchaîner les matches pour pouvoir apporter le meilleur à l’équipe.

Il s’est entraîné trois mois avec un préparateur physique et son arrivée à Lyon, libre, a été une surprise, alors qu’il pensait s’engager avec Séville.

L’OL apparaît pour lui comme un choix par défaut, même s’il rejoint un club européen grâce à l’intervention personnelle de l’entraîneur lyonnais, Peter Bosz, plutôt qu’aux réseaux de son directeur sportif, Juninho. Ce que ce dernier a d’ailleurs admis en conférence de presse.

“C’était long de mon côté. J’ai eu des offres mais il me fallait un bon feeling et un projet avec un club pour m’engager. Je suis content d’être à Lyon, un grand club que je connais depuis longtemps et qui a souvent été un tremplin pour des très bons joueurs”, a-t-il affirmé au cours de sa présentation.

“Je dois retrouver le plus vite possible mon meilleur niveau et prouver des choses”, avait-il encore dit.

Le joueur sort néanmoins d’une saison pleine, avec un total de 39 matches disputés avec le Bayern Munich, où il a joué 10 ans (2011-2021).

Outre les défis physiques, il affronte des problèmes judiciaires: le 9 septembre à Munich, il a été condamné à 1,8 million d’euros d’amende pour coups et blessures volontaires sur son ex-compagne.

Un jugement dont il a fait appel, tout comme le parquet qui avait requis 18 mois de prison avec sursis et 1,5 million d’euros d’amende.